Aller au contenu principal
PS conseil national consacré au congrès / Tractations et ralliement de dernières

PS conseil national consacré au congrès / Tractations et ralliement de dernières

Soir 3 journal - 23.09.2008 - 02:43 - vidéo

[Source : documentation France 3] 6 motions, programmes électoraux soumis au vote des militants, déposé au parti socialiste réuni en conseil national. 4 blocs centraux et une dynamique favorable au maire de Paris pour succéder au premier secrétaire F Hollande. Lâché par une bonne partie de ses soutiens, Pierre Moscovici rejoint Bertrand Delanoë. SONORE PIERRE MOSCOVICI : "J'aurais préféré être en situation de faire ma propre promotion. Je n'ai pas voulu ajouter à la fragmentation dans un congrès qui s'annonce trop sous le signe de la division. Au final, tout bien pesé, Bertrand Delanoë m'a dit qu'il voulait faire le pari du renouveau. Je lui fait confiance pour ça". Bertrand Delanoë assure n'avoir rien promis à ses nouveaux alliés, François Hollande et Pierre Moscovici. SONORE BERTRAND DELANOE : "Avec Pierre, comme avec François, on n'a pas parlé combinaison et tactique. On a parlé rassemblement. On a parlé conviction partagée. On a parlé prise de responsabilité en commun. Mais pas de numéro de répartition de places". Martine Aubry peut compter sur les Fabiusiens, des amis d'Arnaud Montebourg, quelques Strausskhanien et d'anciens amis de Pierre Moscovici. MARTINE AUBRY " Le monde a changé, le libéralisme s'effondre autour de nous, les blocs s'affrontent et nous devons apporter de nouvelles réponses et je crois que ce changement nous devons l'incarner. C'est pourquoi moi j'ai souhaité me retrouver avec des hommes et des femmes qui n'ont pas toujours eu dans le passé, les mêmes positions. " Ségolène Royal veut mettre en avant son équipe. SONORE SEGOLENE ROYAL : "Le Parti socialiste doit montrer l'exemple dans les comportements individuels et en particulier, la fraternité doit être notre talisman parce que nous devons être meilleurs que la société que nous prétendons réformer. Et aujourd'hui, c'est loin d'être le cas". Surprise avec la candidature de Benoît Hamon, nouveau visage du parti socialiste. BENOIT HAMON " Le vent souffle en notre faveur. Tout le monde parle de régulation, de redistribution, de retour de la puissance publique, de restriction au libre échange. Il faut transformer ce mouvement puissant qui existe partout dans le monde, en une orientation claire. "

Producteur / co-producteur France 3
Générique Journaliste : Sandrine Rigaud
Journaliste reporter d'images : Khalid Aoutail
Monteur : Thierry Nouel
Participants : Pierre Moscovici, Bertrand Delanoë, Martine Aubry, Ségolène Royal, Benoît Hamon
Descripteur(s) Aubry, Martine, candidat, Delanoë, Bertrand, Hamon, Benoît, Hollande, François, Lebranchu, Marylise, Mauroy, Pierre, Moscovici, Paris, parti politique, président de parti, réunion, Valls, Manuel

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.