Aller au contenu principal
Freche : exclusion ps

Freche : exclusion ps

19 20 Edition nationale - 27.01.2007 - 02:11 - vidéo

Reportage sur la sanction d'exclusion du PS envers le président de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, suite à ses propos racistes, à l'encontre des footballeurs de l'équipe de France. Déclaration de Jeanine MAURICE BELLAY, de G FRECHE et de François REBSAMEN.Commentaires sur images factuelles, d'archives, d'illustration et interviews.[Source : documentation France 3] Le président de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, a été exclu aujourd'hui du parti socialiste en raison de propos sur le nombre important de joueurs noirs en équipe de France le 14 novembre, a annoncé le PS. C'est la commission des conflits du PS, une instance interne, qui a pris cette décision après une réunion à Paris. Des militants du PS veulent aussi son remplacement à la présidence de la région, ce qui n'est pour l'instant pas effectif JEANINE MAURICE BELLAY : " alors maintenant que Frêche est exclu nous demandons aujourd'hui à nos camarades que Georges Frêche ne soit plus président du conseil régional de Languedoc Roussillon. Déjà il y a deux jours, Georges Frêche a été condamné à 15.000 euros d'amende pour avoir qualifié des harkis de "sous-hommes" le 11 février 2006 lors d'une cérémonie publique, ce qui a été qualifié par la justice d'"injure envers un groupe de personnes en raison de son appartenance ethnique, raciale ou religieuse". Cette affaire lui avait déjà valu une suspension pour deux ans des instances nationales de son parti. A 68 ans, il a décidé cet après midi de garder ses mandats. GEORGES FRECHE : " j'invite tous mes amis à conserver leur carte du Parti Socialiste. J'invite tous mes amis à voter pour Ségolène Royal. Et sur le fond je n'ai qu'un mot à dire : tout ce qui est exagéré est insignifiant " Ségolène Royal est en Guadeloupe pour sa campagne à l'élection présidentielle. Elle ne veut pas réagir. Comme le PS elle a mis des mois à lâcher Georges Frêche. Il l'avait soutenu lors de sa campagne interne, et dirige une puissante fédération. FRANCOIS REBSAMEN : " Ségolène Royal ne souhaite pas commenter cette décision, elle prend acte et note qu'elle a été prise à l'unanimité des membres de la commission des conflits du Parti Socialiste "

Producteur / co-producteur France 3
Générique Journaliste : Patrice Machuret
Participants : Janine Maurice Bellay, Georges Frêche, François Rebsamen
Descripteur(s) footballeur, Freche, Georges, Guadeloupe, Montpellier, noirs, Paris, petite phrase, polémique, PS-France, racisme, sanction, vie politique
Economie et société
Médias
Politique
Sport

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.