Aller au contenu principal
Collaboration internationale dans la lutte anti terroriste

Collaboration internationale dans la lutte anti terroriste

19 20 Edition nationale - 10.09.2006 - 02:42 - vidéo

Reportage consacré à la coopération entre Etats dans la lutte contre le terrorisme international. De nombreux Etats ont renforcé les moyens techniques, juridiques et humains pour lutter contre le terrorisme afin de faire avancer plus vite les enquêtes en cours. Malgré les nombreuses réussites dans ce domaine, avec des arrestations de personnes soupçonnées de complot terroriste, les attentats de Madrid le 11 mars 2004, et ceux de Londres, le 7 juillet 2005, n'ont pu être évités. le 7 octobre 2001, Paul O'Neill, secrétaire américain du Trésor, déclarait que les Etats devait reforcer leur coopération afin de mettre en oeuvre les accords signés en la matière.François Heisbourg, conseiller spécial à la Fondation pour la Recherche Stratégique, confirme dans une interview, que l'accroissement des échanges se fait entre Etats, sans la création de nouvelles institutions internationales.Commentaire sur images factuelles, images d'archives et images d'illustration. Paul O'Neill: "Il est temps maintenant de demander à toutes les nations du monde civilisé de joindre leurs efforts et de travailler ensemble, pour mettre en oeuvre ses accords". Le renseignement humain reste très important. Nisar Trabelsi, soupçonné de préparer un attentat contre l'ambassade des Etats-Unis, a été interpellé grace aux renseignements hollandais. Son arrestation a eu lieu en Belgique, la cible était américaine sur le sol français et le commanditaire franco-algérien. François Heisbourg: "La coopération s'est fortement intensifiée. Beaucoup plus d'échanges, beaucoup plus directe, beaucoup plus opérationnelle, mais qui ne passe pas par de nouvelles institutions, puisqu'en la matière, la coopération se fait essentiellement d'un état à l'autre". En 2003, la police britannique avait procédé à l'arrestation de 7 suspects soupçonnés de préparer un attentat chimique. Un coup de filet rendu possible grâce à un échange d'informations avec les services français. En août 2006, Scotland Yard a pu déjouer, avec la collaboration des autorités pakistanaises, un complot visant des vols transatlantiques entre la Grande Bretagne et les Etats-Unis. Ce renforcement de la coopération internationale n'a pu éviter les attentats de Madrid le 11 mars 2004, ni ceux de Londres, le 7 juillet 2005.

Producteur / co-producteur France 3
Générique Journaliste reporter d'images : Robin Teboul Monteur : Caroline Labasque Journalistes : Bertrand Boyer, Yann Fossurier Participants : Paul O'Neill, François Heisbourg
Descripteur(s) attentat, Belgique, coopération technique, enquête de police, Etats Unis, Londres, Madrid, relations internationales, sécurité du territoire, surveillance, terrorisme, Trabelsi, Nizar, Washington DC

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.