Aller au contenu principal
Pieds noirs : dépôt plainte

Pieds noirs : dépôt plainte

12 14 Edition nationale - 19.03.2002 - 02:31 - vidéo

Charles Henri et Viviane EZAGOURI sont nés en Algérie. En 1962 ils avaient respectivement 25 et 18 ans. Après 8 ans de guerre et la signature des Accords d'Evian, ils espéraient pouvoir rester à Oran, jusqu'au 5 juillet 1962, jour de l'indépendance de l'Algérie. Ce jour ils ont eu la vie sauve grâce à un algérien. Le père de Viviane n'a pas eu cette chance. Charles Henri EZAGOURI : "Ce jour là mon beau père est descendu de chez lui... voir la manifestation de l'indépendance....il n'est jamais revenu. 40 ans après nous n'avons toujours pas d'explications. Une période de très grand trouble suit les accords d'Evian. D'un côté l'OAS multiplie les attentats, de l'autre le FLN a recourt aux enlèvements de français pour susciter la terreur et l'exode massif des européens. Jean MONNERET recense grâce aux archives de l'armée 3018 personnes enlevées et 1713 personnes disparues. Certaines associations avancent des chiffres encore beaucoup plus élevés. Jean MONNERET : "Les archives militaires montre que le deuxième bureau, c'est à dire le service de renseignement de l'armée, était très bien renseigné sur ces enlèvements, sur le nombre de gens qui étaient enlevés, sur leur identité, sur les lieux où ils étaient détenus, parfois sur le lieu ou ils étaient exécutés, mais il n'y avait pas d'intervention." L'armée française n'est pas sortie des casernes sur ordre. Le gouvernement a préféré sacrifier ses ressortissants plutot que de remettre en cause ses accords sur le cessez le feu. 40 ans plus tard, 11 familles de pieds noirs disparus portent plainte pour crime contre l'humanité. Maitre Emmanuel ALTIT : "Si la justice française fait droit à notre plainte, si elle aboutit à quelque chose, alors les juridictions françaises se seront inscrites elles aussi, alors qu'elles sont pour la plupart du temps frileuses, dans ce grand mouvement de lutte contre l'impunité"

Producteur / co-producteur France 3
Générique Journaliste reporter d'images : Christian de Carne Journalistes : Luc Lagun Bouchet, François Guillaume Participants : Henri Ezagouri Charles, Jean Monneret, Emmanuel Altit
Descripteur(s) Guerre d'Algérie, Pied noir, violence, meurtre, disparition, accusation, Ezagouri Charles, Henri, manifestation, décombres
Histoire et conflits

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.