Aller au contenu principal
Victor Vasarely, le père de l'art optique

Victor Vasarely, le père de l'art optique

Le plasticien hongrois est né le 9 avril 1906. Naturalisé français, il a totalement révolutionné l'art en développant l'abstraction géométrique et en inventant l'art optique. Découverte de son oeuvre en vidéos.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 13.03.2017 - Mis à jour le 07.04.2021

Victor Vasarely, le père de l'art optique

Le plasticien hongrois est né le 9 avril 1906. Naturalisé français, il a totalement révolutionné l'art en développant l'abstraction géométrique et en inventant l'art optique. Découverte de son oeuvre en vidéos.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 13.03.2017 - Mis à jour le 07.04.2021
Vasarely à propos de son livre "Plasticien" - 1979 - 06:21 - vidéo
 
Vasarely à propos de son livre "Plasticien" - 1979 - 06:21 - vidéo
Le plasticien hongrois est né le jour le 9 avril 1906. Naturalisé français, il a totalement révolutionné l'art en développant l'abstraction géométrique et en inventant l'art optique. Découvrons de son oeuvre en 10 vidéos.

Pour Victor Vasarely, le mot plasticien… était un étendard... "La plasticité est la beauté élémentaire de toute création". Il est l'inventeur du mouvement "Opt art". En 1979, dans l'émission Apostrophes, Vasarely présente son livre Plasticien dans lequel il livre ses souvenirs et son combat artistique pour la remise en question de "l'art pour l'art".

1-Genèse de l'oeuvre

1963. Interviewé par Adam Saulnier, Victor Vasarely revient ici sur le début de ses recherches à Budapest avec le Bauhaus.Il explique sa démarche artistique et le but de l'exposition qui lui était consacrée au musée des arts décoratifs, pavillon de Marsan.

2-Invention du cinétisme

"Le mouvement optique des formes et des couleurs"

En 1966, l'artiste explique comment il a créé le "cinétisme". Parallèle avec le cinéma. Il évoque le travail graphique de Jean-Christophe Averty en télé.

3-L'abstraction dans l'art

"Pour construire, j'estime qu'il faut détruire d'abord…" Le plasticien transforme l'art en science à travers la plasticité. Il en donne sa propre définition. Sa tentative de limitation de la perte d'information provoquée par les reproductions successives en photo, par exemple, en allant vers la simplification des couleurs, à travers la géométrie ou les petits nombres… Son credo est d'abandonner le superflu…

4-La recherche créative

"Une oscillation des pensées dans l'atelier…". Après avoir simplifié pour trouver du nouveau, Vasarely explore les potentiels possibles de ses découvertes. Il raconte comment les carrelages blancs du métro et leurs craquelures ont inspiré certaines de ses œuvres…. Des formes ellipsoïdales à l'origine du cinétisme.

 "Il est essentiel d'embellir ce milieu de l'homme qui n'est plus naturel". Les effets optiques vivifient le regard, l'artiste veut donner au public une joie simple. Pour lui, la nourriture des yeux est aussi essentielle que celle du corps.

6-Dans l'atelier du maître

En 1970, Victor Vasarely ouvre les portes de son atelier, dans sa demeure d'Annet-sur-Marne près de Paris. Il définit son travail artistique autour du cinétisme, qui correspond d'après lui à ses aspirations et ses exigences plastiques. Il revient sur ses recherches géométriques, et sur son idée de multiplicité. Il est également interrogé sur sa réussite artistique.

7-Un musée à Gordes

En 1976, le château de Gordes devient le musée Vasarely. Le vestige du passé se transforme en musée d'art moderne avec la bénédiction de madame Pompidou. Il s'agit là d'un premier vers son futur projet de fondation

8-La Fondation Vasarely

"Donner à voir devient une réalité aujourd'hui". En 1976, Vasarely crée une fondation pour que le public puisse découvrir son art facilement. Jacques Chirac, alors Premier ministre, vient inaugurer les lieux.

9-Un timbre Vasarely

"Faire connaître, une pensée, un style, un genre nouveau". En 1980, le plasticien crée un timbre à l'occasion de la commémoration des 25 ans de l'association internationale des relations publiques. Vulgarisation de l'art ou publicité ? L'artiste répond à cette question légèrement provocante. Pour lui, le timbre est un moyen de faire connaitre son travail au plus grand nombre, à moindre coût …


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.