Aller au contenu principal
Ungaro : "L'important, c'est de donner à voir une nouvelle femme."

Ungaro : "L'important, c'est de donner à voir une nouvelle femme."

Emanuel Ungaro est décédé ce dimanche 22 décembre, à l’âge de 86 ans. Le styliste d'origine italienne, débarqué en France dans les années 50, était célèbre pour l'originalité de ses créations. Un modernisme au service des femmes en 1971.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.12.2019 - Mis à jour le 23.12.2019

Ungaro : "L'important, c'est de donner à voir une nouvelle femme."

Emanuel Ungaro est décédé ce dimanche 22 décembre, à l’âge de 86 ans. Le styliste d'origine italienne, débarqué en France dans les années 50, était célèbre pour l'originalité de ses créations. Un modernisme au service des femmes en 1971.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.12.2019 - Mis à jour le 23.12.2019
 
Emanuel Ungaro est décédé ce dimanche 22 décembre, à l’âge de 86 ans. Le styliste d'origine italienne, débarqué en France dans les années 50, était célèbre pour le futurisme de ses créations. Un modernisme mis au service des femmes dans ce défilé de 1971.

Catherine Deneuve, Jackie Kennedy ou encore Anouk Aimée... les plus grandes stars ont porté du Ungaro. En 1971, à l'occasion d'un défilé, le grand couturier évoquait sa vision de la femme et l'importance du rôle du vêtement dans son émancipation. Avant-gardiste dans l'âme, il déclarait alors : "C'est d'être contemporain qui est important. Le vêtement a un rôle déterminant sur le comportement. Ce n'est pas seulement des bouts de tissus mis les uns à côté des autres. Tout le monde peut faire ça !"

La femme, le couturier l'aime féminine mais libre : "Ce qui est important, c'est de donner à voir une nouvelle femme. Je crois qu'elle est en train de naître actuellement et se cherche encore beaucoup. Nous la cherchons aussi."

Sa bio...

Emanuel Ungaro apprend le métier de tailleur auprès de son père Cosimo dès l'âge de neuf ans. Entre 1958 et 1963, le jeune homme se forme en Espagne auprès de Cristobal Balenciaga. Le jeune créateur tente l'aventure à Paris. Il va travailler pour André Courrèges. En 1965, le styliste ouvre une maison de couture à son nom avenue Mac-Mahon, dans le 17e arrondissement de la capitale. Sa première collection, composée de 17 pièces, rencontre le succès. Il connaîtra le sommet de sa carrière dans les années 80 avec des défilés réputés extravagants. Il prend sa retraite en 2004.

Pour aller plus loin

Voir la vidéo en intégralité

Les coulisses d'un défilé Ungaro (INF2, dimanche, 1973)


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.