Aller au contenu principal
Un garçonnet déjà conscient de l'urgence climatique, en 1977

Un garçonnet déjà conscient de l'urgence climatique, en 1977

A la COP26 de Glasgow, la jeune Greta Thunberg a appelé à signer une lettre accusant les dirigeants des pays riches de "trahison" face à l'urgence climatique. Mais la conscience écologique des jeunes est ancienne, à l'image de l'alerte lancée par ce gamin, en 1977.

Par Florence Dartois - Publié le 02.11.2021
Avez-vous peur de l'avenir ? - 1977 - 01:23 - vidéo
 

A la COP26 de Glasgow, le 1er novembre 2021, la jeune Greta Thunberg a appelé ses millions de fans sur les réseaux sociaux à signer une lettre accusant les dirigeants des pays riches de"trahison" face à l'urgence climatique. Dans sa lettre ouverte, la militante suédoise  a écrit : "En tant que citoyens de toute la planète, nous vous appelons à répondre à l’urgence climatique. Pas l’année prochaine. Pas le mois prochain. Maintenant !".

Mais la conscience écologique des jeunes est ancienne, à l'image de l'alerte lancée par ce gamin, en 1977. L'archive en tête d'article est extraite de l'émission "Au coeur des choses", diffusée le 3 janvier 1977. Dans ce programme de début d'année, on demandait à des enfants s'ils avaient peur de l'avenir et la réponse était déjà "oui". Et leurs motifs d'inquiétude étaient nombreux : bombe atomique, insécurité... et déjà, la pollution. Vous allez le découvrir, une conscience écologique, ce petit garçon d'une dizaine d'années la possédait bel et bien, et à l'instar de Greta Thunberg aujourd'hui, lui alertait sur l'urgence à changer de cap, "immédiatement". 

"La pollution... Il faut s'en occuper immédiatement !"

Pour ce garçonnet de la fin des années 1970, la peur était une évidence, même s'il déplorait que ses grands-parents s'en fichaient car "leur vie était faite". Mais selon lui, les enjeux climatiques étaient déjà une priorité : "Ca va en décadence, et c'est très mauvais", déclarait-t-il gravement. Il évoquait les essais de bombes atomiques qui "pourraient provoquer un tremblement de terre terrible, des raz de marées", mais il anticipait surtout les ravages de la pollution, "et ça c'est un problème très sérieux", lançait-il avec une conscience impressionnante pour son jeune âge. Il poursuivait comme le ferait la jeune suédoise aujourd'hui : "Il faut s'en occuper immédiatement ! Parce que si jamais on ne trouve pas une solution dans les, je vais être optimiste, dans les 150 ans qui viennent, ça va être peut-être beaucoup plus grave que ça ne l'est maintenant. Ça va être vraiment inquiétant !"

Nous vous laissons découvrir les craintes de deux autres de ses camarades, également lanceurs d'alerte, prouvant, s'il fallait le faire, que la conscience écologique de la jeunesse est née avec la prise de conscience de la pollution elle-même.

 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.