Aller au contenu principal
2019 : un journaliste prend un cours de Twirling bâton à Givry

2019 : un journaliste prend un cours de Twirling bâton à Givry

Ce weekend l'équipe senior du Givry Starlett Club, dans la catégorie pompons, est devenue championne du monde de twirling et pompons à Eindhoven, aux Pays-Bas. Mais c'est quoi le twirling ? Christophe Tarrisse de F3 Bourgogne s'est essayé à ce sport dans le prestigieux club. Et ce n'était pas si mal !

Par la rédaction de l'INA - Publié le 04.08.2022
On a mouillé le maillot : le twirling - 2019 - 03:58 - vidéo
 

Pour leur troisième participation aux championnats du monde de twirling qui se déroulaient du 27 au 31 juillet axu Pays-Bas, les 47 filles de la grande équipe senior du club ont brillamment remporté le titre de championnes du monde dans la catégorie pompons.

Le Starlett Club de Givry, en Saône et Loire, est depuis plusieurs années l'un des grands clubs de twirling bâton et pompons, deux disciplines de la GRS (Gymnastique rythmique et sportive), à ne pas confondre avec les majorettes. Il faut allier dextérité, souplesse et grâce pour obtenir la chorégraphie parfaite. C'est ce que vous allez découvrir dans l'archive en tête d'article réalisée en janvier 2019 au cours d'un entraînement du club. Dans ce reportage original, le journaliste de F3 Bourgogne, Christophe Tarrisse, avait décidé de payer de sa personne en s'exerçant à la délicate manipulation du bâton.

Lauriane Tessiaut, professeure de Twirling Bâton, avait accepté de présenter les caractéristiques de la baguette à son élève, avant de lui enseigner quelques mouvements de base, à commencer par apprendre à le faire tourner lentement dans la main. L’apprenti allait ensuite tenter de l’envoyer en l’air à l’aide d’un mouvement technique du pouce. Après plusieurs essais, le bâton s’envolait très haut, le journaliste regrettant de ne pas avoir mis de casque.

Dans le reste du cours, Christophe allait découvrir les lâchés, les roulés, sa professeure lui rappelant qu’il n’était pas obligé de se « cramponner » au bâton, le Twirling nécessitant une certaine grâce, qu'il ne possédait pas vraiment. Après plusieurs figures, plus ou moins réussies, Lauriane lui conseillait surtout d’être moins crispé, car la discipline corporelle devait  se rapprocher de la danse pour que « ce soit joli au niveau du spectacle ».

Givry : un club d'excellence

Deux mois plus tard, en mars 2019, le magazine « Ensemble c’est mieux » de F3 Dijon recevait en plateau Dominique Coulon, chargé de communication du Givry Starlett club et deux gymnastes, Pauline et Anaïs. Ensemble ils présentaient leurs activités respectives (twirling bâton et pompons). Leur club était alors vice-champion du monde sur ces deux disciplines. Leur intervention était illustrée de belles images des entraînements, des chorégraphies exécutées en compétition, en bâtons et en pompons,emandant « rigueur, souplesse, coordination ».

Pauline expliquait la différence entre le twirling et les majorettes : « Les majorettes ça va être plus du défilé, dans la rue, de la marche. Nous ça se passe dans un gymnase devant des juges. C’est un sport. On a de la gym, de la danse, c’est plus sportif ». Les qualités nécessaires étant : « la souplesse, de la grâce de la technique, ce n’est pas facile d’avoir un bâton dans les mains sans le faire tomber », précisait-elle.

Anaïs évoquait enfin la compétition de pompon combinant un thème et une chorégraphie. En tant que meilleur club français, il représentait déjà la France aux championnats d’Europe et du monde.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.