Aller au contenu principal
Traité de Maastricht, 30 ans de citoyenneté européenne

Traité de Maastricht, 30 ans de citoyenneté européenne

Le traité de Maastricht fête ses 30 ans. Signé le 7 février 1992, ce texte fondateur de l’Union européenne instaure pour la première fois la notion de citoyenneté européenne. 30 ans plus tard, où en est-on de cette citoyenneté, de ce sentiment européen ?

Par la rédaction de l'INA - Publié le 06.02.2022
 

7 février 1992. 12 pays européens signent le traité de Maastricht, un acte fondateur de l’Union européenne. Au programme : un projet de monnaie unique, une politique étrangère et de sécurité commune, une coopération policière et judiciaire... La citoyenneté européenne devient également l’un des enjeux majeurs de l’Union. Objectif des pays membres, renforcer l’identité commune et aussi faire adhérer la population aux projets politiques européens. Être citoyen européen, c’est donc se mobiliser pour l’Union, en clair voter.  Mais s’il y a bien un scrutin qui ne mobilise pas les foules, ce sont les élections européennes. Et la France n’y échappe pas. 

Entre 1979, année de la première élection, et 2014  le taux d’abstention n’a fait qu’augmenter en Europe. Pourtant des campagnes de pub se multipliaient pour inciter à voter … en vain. En 2019, la tendance s’inverse et le taux d’abstention recule de 8 points. Citoyenneté européenne rimerait donc avec fierté européenne. Un sentiment toujours aussi marqué aujourd’hui chez les Allemands. 78% d'entre eux se disent fiers d’être Européens, contre 68% des Français.  (source : Ifop-EuropaNova-JDD)

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.