Aller au contenu principal
A69 : de Toulouse à Castres, l’autoroute de la discorde

A69 : de Toulouse à Castres, l’autoroute de la discorde

54 kilomètres entre Toulouse et Castres qui font polémique. Alors que près de 5 000 opposants sont attendus ce samedi 8 juin 2024 pour une manifestation, le gouvernement maintien son soutien au projet de l'A69. Le projet date de 1994, et depuis les années 2000, il oppose deux camps. 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 20.04.2023 - Mis à jour le 23.10.2023
 

La future A69 entre Castres et Toulouse, c’est 54 kilomètres de bitume et surtout de discorde. Le projet date de 1994, et il a mis des années à se concrétiser. En 2006, l’autoroute était toujours en gestation.

C’est à cette période que le débat public s’intensifie. Des réunions publiques s’organisent. Élus, citoyens et associations sont consultés, notamment sur l’utilité du projet. Car il existe déjà une route nationale qui relie les deux villes.

L’opposition se fait entendre lors de manifestations. Pour les syndicats agricoles, la future autoroute serait une catastrophe écologique. Pour les partisans, par contre, l’autoroute permettrait de désenclaver le sud du Tarn, de gagner du temps et d’améliorer la sécurité routière. Le journaliste Laurent Cabrol, Tarnais d’origine, se disait favorable au projet en 2013.

Des pour, des contre, et au fil des années, aucune trace de la future autoroute. À chaque fois, les travaux sont repoussés. Il faut attendre 2018 pour que les choses avancent réellement. La future A69 est déclarée d’utilité publique. Elle va belle et bien sortir de terre. L’annonce est faite par Élisabeth Borne, alors ministre des Transports.

Les travaux ont débuté cinq ans plus tard en mars 2023. Mais la mobilisation des opposants s'est poursuivie, et, surtout durcit.

Le 6 juin 2024, les forces de l'ordre ont été mobilisées afin de protéger les fouilles archéologiques prescrites par l’État au concessionnaire Atosca sur le site de Saïx, face à la ZAD installée par des militants anti-A69. Les contrôles de sécurité ont aussi été renforcés à l'approche d'une mobilisation prévue le samedi 8 juin et interdite par la préfecture du Tarn.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.