Aller au contenu principal
"Tomber nez à nez avec un ovni, ça rend furax" !

"Tomber nez à nez avec un ovni, ça rend furax" !

Haim Eshed, général à la retraite et responsable du programme de sécurité spatiale d'Israël entre 1981 et 2010, révèle que son pays et les Etats-Unis seraient en relation avec une "fédération galactique". Voilà qui aurait bien énervé ce paysan plutôt réfractaire aux ovnis...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.12.2010 - Mis à jour le 09.12.2020

"Tomber nez à nez avec un ovni, ça rend furax" !

Haim Eshed, général à la retraite et responsable du programme de sécurité spatiale d'Israël entre 1981 et 2010, révèle que son pays et les Etats-Unis seraient en relation avec une "fédération galactique". Voilà qui aurait bien énervé ce paysan plutôt réfractaire aux ovnis...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.12.2010 - Mis à jour le 09.12.2020
 

1973, monsieur en est encore tout bouleversé. Alors qu’il rentre tranquillement chez lui le soir, il aperçoit une soucoupe confortablement installée au-dessus des champs. "Et vous êtes allés voir de près , Oh non, non, hola ! Je ne sais pas ce que c'est moi ! J'y connais rien mais c'est un danger public !" Et de s’interroger : "mais que font les autorités ? A 150 mètres d’une agglomération ! On ne sais pas à quoi on a à faire ! Ça peut être pacifiquement mais on ne sait pas nous !"

Les Ovnis... depuis quand ? 

26 juin 1947. Un pilote de l’Us Air Force assiste à un événement qui marquera l’Histoire. Une invasion des Soviétiques ? Non, des extra-terrestres ! Ou plutôt, pour être exacts, des soucoupes volantes – "flying saucers" en anglais – , car c’est ainsi que le militaire américain décrit son observation. A partir de cette date, ce terme reste indissociable du phénomène des objets volants non identifiés et entre dans la culture populaire.

De ce côté-ci de l’Atlantique, au pays d’Astérix, d’intrépides Gaulois observent eux-aussi ce qu’ils redoutent par-dessus-tout : que le ciel leur tombe sur la tête. Soucoupes volantes, boules de feu dans le ciel, enlèvement par des extra-terrestres… Ecoutons les témoignages de ceux qui, un beau jour, au milieu d’un champ ou au coucher du soleil, ont assisté à une rencontre du Troisième type… 

L’explication des origines…

Selon un spécialiste, les humains seraient les descendants des extra-terrestres qui viennent observer régulièrement sur Terre l’évolution d’une espère qu’ils connaissent bien…Mais pour un non-initié, être confronté à un atterrissage de soucoupe dans son jardin n’est pas toujours anodin, comme en témoigne Patrick…

Des témoignages de plus en plus précis…

Les témoignages se multiplient, en France et à l’étranger. Si la plupart des cas sont élucidés par les autorités ou les scientifiques qui démasquent des plaisantins ou avancent des explications rationnelles, de nombreuses expériences laissent perplexes. En 1974, un agriculteur raconte avoir vu à plusieurs reprises un objet non identifié dans son champ. La gendarmerie, appelée en renfort, observe elle-aussi l’étrange vaisseau…

Mais alors, que faire devant un Ovni ?

En 1977, devant le nombre sans cesse croissant de témoignages, les autorités créent le Gepan, avec pour mission de recueillir toutes les informations en provenance de la population et de coordonner les recherches. Le commandant Petigas nous demande avant tout de ne pas avoir peur du ridicule.

Les dernières avancées du Gepan

En 2014, Laurent Delahousse fait le point sur les enquêtes du Gepan. Tous les ans, plus de 300 Français prennent contact avec l’organisme du ministère de la Défense. De nombreux pays possèdent aujourd’hui des organismes officiels de recherche sur les phénomènes Ovni. Témoignage d’une personne qui se définit comme un esprit rationnel, face à un événement inexplicable…

Un terrestre extra !

La solution passe peut être alors finalement par la construction d’une soucoupe volante, afin d’attirer ou de provoquer une rencontre du Troisième type. Dans ce sujet humoristique, Jean-Claude Ladrat, habitant des Charentes, présente son prototype de soucoupe volante. Les repas de famille sont donc l’occasion de discussions pittoresques, où sa mère avoue avoir moins peur de le voir s’envoler dans les Cieux à bord de sa soucoupe que de rentrer tard le soir après le travail…


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.