Aller au contenu principal
Timothy Brown, le "patient de Berlin"

Timothy Brown, le "patient de Berlin"

Un homme atteint du Sida vient de guérir de la maladie. C'est la deuxième personne à s'en remettre dans le monde. La première, c'était Timothy Brown appelé le "patient de Berlin" en 2007.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 11.03.2020 - Mis à jour le 11.03.2020

Timothy Brown, le "patient de Berlin"

Un homme atteint du Sida vient de guérir de la maladie. C'est la deuxième personne à s'en remettre dans le monde. La première, c'était Timothy Brown appelé le "patient de Berlin" en 2007.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 11.03.2020 - Mis à jour le 11.03.2020
Timothy Brown, le miraculé du sida - 2012 - 02:04 - vidéo
 
Timothy Brown, le miraculé du sida - 2012 - 02:04 - vidéo

"Il s'appelle Timothy Brown. Il est Américain et il est pour l'heure l'unique miraculé du Sida." Nous sommes en 2012 et depuis 5 ans déjà, cet homme est guéri du Sida. C'est en 1995 que les médecins lui diagnostiquent la maladie. Timothy Brown est alors étudiant à Berlin, d'où son surnom "le patient de Berlin".

En 2007, après une greffe de moelle osseuse pour guérir une leucémie, il ne prend plus ses antirétroviraux. C'est depuis cette période que Timothy Brown ne montre plus aucun signe d'infection. Il est redevenu séronégatif. "Mon cas, mon histoire sont la preuve vivante que le Sida peut être vaincu. L'espoir est vivant et la guérison est à l'horizon." disait-il avant de rajouter : "Même si mon cas demeure exceptionnel, cela donne de l'espoir à tous les malades atteints du sida et cela laisse supposer qu'il peut y avoir de nouveaux traitements contre cette maladie." 

Mais ce traitement suscite des interrogations parmi les scientifiques. D'abord car le virus pourrait être encore présent en très faible quantité dans son organisme. Ensuite, car son donneur possédait des cellules immunitaires mutantes résistantes au VIH. Un cas extrêmement rare. En effet, seul 0.3% de la population est dotée d'une immunité au virus. Insuffisant pour guérir des millions de malades selon Pierre Dellamonica, professeur d'infectiologie : "Les greffes de moelle font partie des stratégies médicales les plus chères qui existent. A ce titre, c'est pas une technique qui peut être applicable à grande échelle."

Depuis 2012, Timothy Brown enchaîne les congrès scientifiques pour parler de la maladie. Il a aussi créé sa propre fondation pour aider à la recherche du sida.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.