Aller au contenu principal
Un club de foot qui se déplace en train ? C'est possible !

Un club de foot qui se déplace en train ? C'est possible !

L'entraîneur du PSG Christophe Galtier a raillé la possibilité pour son club de se déplacer en train lorsque la destination n'était pas trop longue. Depuis, les critiques pleuvent. En 2003, les joueurs de Wasquehal, eux, n'avaient pas eu le choix, faute de moyens. Le voyage jusqu'à Bordeaux pour disputer un match de Coupe de France avait toutefois été un peu long.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 06.09.2022
Coupe de France : Bordeaux / Wasquehal - 2003 - 02:45 - vidéo
 

Selon une étude menée par la Ligue de football professionnel, sur l'ensemble des matches de Ligue 1 et Ligue 2 de la saison 2019-2020, 65% des trajets des équipes ont été effectués en avion, 31% en bus et 4% en train. Le PSG est sous le feu des critiques depuis que son entraîneur Christophe Galtier a ironisé sur le recours aux chars à voile dans les déplacements du club, au lieu d'avions émetteurs de carbone. 

À la suite de cette polémique, la SNCF a rappelé qu'elle propose la privatisation de trains entiers ou d'une ou deux voitures de 1ère classe dans un train normal. Elle assure l'avoir fait 300 fois au premier semestre. La compagnie ferroviaire précise en outre qu'elle peut assurer la sécurité des joueurs dans les gares grâce à la Suge (sûreté SNCF), éventuellement aidée du service d'ordre du club. La société assure déjà transporter plusieurs équipes de rugby ainsi que des équipes de foot féminines et masculines de L1.

Dans le métro aussi

Comme on le voit dans la vidéo en tête de cet article, le recours au train peut parfois revêtir un caractère surprenant ou inattendu pour une équipe de foot. L'exemple ici remonte à 2003 lorsque le club de Ligue 2 de Wasquehal dans le Nord s'est rendu à Bordeaux pour un match de Coupe de France. Faute de moyens financiers suffisants, le club avait donc décidé de voyager en train et en métro. Les joueurs, arrivés à Paris gare du Nord, ont rejoint la gare Montparnasse en métro. Tout en reconnaissant que la situation était inédite pour eux, ils restaient concentrés sur leur objectif sportif.

Il n'empêche, l'entraîneur du club reconnaissait que cela permettait aussi de souder le collectif à travers «un moment de partage» et que ce voyage reflétait «le monde qui peut exister» entre deux clubs, Bordeaux et Wasquehal en l'occurrence.

Sur le terrain, ce dimanche 16 février 2003, ce sont les Girondins qui l'emporteront face aux Nordistes, 4 buts à 1.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.