Aller au contenu principal
Ces trois femmes qui ont remporté la Route du Rhum

Ces trois femmes qui ont remporté la Route du Rhum

Qui succédera à Anne Caseneuve, gagnante dans sa catégorie en 2014 ? Depuis la première édition de la Route du Rhum en 1978, 3 femmes seulement ont gagné la célèbre transatlantique.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 15.11.2022
 

Elles sont 19 skippeuses seulement à avoir participé à la Route du Rhum depuis la première édition en 1978. Parmi elles, trois gagnantes, chacune dans une catégorie différente. 

La première, c'était Florence Arthaud en 1990. Pourtant, ça avait mal commencé, car à quelques jours du départ, elle souffrait d’une hernie discale. Mais ça n’avait pas l’air de l’arrêter. « Je pense que c’est un signe du destin qu’il faut que je prenne bien, du bon côté. Je suis davantage préparée psychologiquement. Dans ma tête, je crois que je suis plus solide que si je n'avais pas eu ce petit pépin. Je crois que la Route du Rhum, ce n'est pas une course qui va se gagner à la force des poignets, mais par l'intelligence. Et je crois que je vais être obligée de naviguer plus intelligemment que d’habitude. »

4 novembre, jour de départ à Saint-Malo. Sur 31 engagés, Florence Arthaud était la seule femme. Le 18 novembre 1990, après plus de 14 jours et 10 heures en mer, elle remportait la course dans la catégorie reine des multicoques. À peine arrivée en Guadeloupe, un journaliste lui posait une question sur son genre : « Est-ce que vous vous sentez un mec ce soir ? » La skippeuse le rembarrait : « Ah non, je n'ai jamais eu l’impression d’être un mec. Je ne pense pas qu'il faille être un gros lourdeau pour faire du bateau. C’est un sport de finesse. Effectivement, il y a besoin de moyens physiques, mais c’est avant tout un sport de sensibilité. »

Une gagnante toutes les trois éditions

12 ans plus tard, en 2002, 7ème édition de la Route du Rhum. Sur la ligne de départ, une jeune britannique de 26 ans, Ellen MacArthur, à bord de son monocoque Kingfischer : « Partir avec 40 nœuds de vent, ce n'est pas rigolo. Il y a 4 ans, j'ai eu 65 nœuds de vent et ce n'était pas rigolo avec le 50 pieds et son ballast. »

Le 23 novembre, elle inscrivait son nom au palmarès et battait le record de sa catégorie. 13 jours, 13 heures et 31 minutes de course. À Pointe-à-Pitre, elle était accueillie en véritable rock-star et s'exclamait : « C'est vraiment extraordinaire. Je n'ai jamais imaginé ça ! Vraiment je n'ai jamais imaginé ça. »

Après Ellen Mac Arthur, Anne Caseneuve en 2014, dans la catégorie Rhum réservée aux amateurs. Avant la course, elle déplorait le manque de participantes. « La Route du Rhum 1998, on était trois. En 2002, j'étais seule avec Karine [Fauconnier, NDLR]. Il y a vraiment très peu de femmes. Le maximum, c'est là, c'est quatre. Et là encore, en multicoques, je suis toujours seule. »

Seule femme dans sa catégorie, mais c’est bien elle qui va remporter la célèbre transatlantique à bord de son trimaran, après 17 jours, 7 heures et 6 minutes de course. Là aussi, record battu. « Je suis super heureuse, parce que je vais peut-être arrêter la course. Ça termine en beauté, c'est génial, je suis très contente ! Et puis première femme aussi, je suis vraiment heureuse. » Anne Caseneuve reste la dernière femme à avoir gagné la Route du Rhum.
 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.