Aller au contenu principal
«Margherita», la première chanson interprétée par Richard Cocciante à la télé française

«Margherita», la première chanson interprétée par Richard Cocciante à la télé française

Le célèbre artiste italien, auteur du tube «Le coup de soleil», est arrivé en France à la fin des années 70. La télévision s'est rapidement entichée de lui, offrant de nombreuses occasions d'écouter son premier titre sorti en France, une longue et nostalgique ballade romantique dédiée à une mystérieuse Marguerite. Retour sur ses débuts français, avec une marraine de choix...

Par Florence Dartois - Publié le 15.12.2023
 

Lorsque l'on évoque Richard Cocciante, on pense immédiatement à l'Italie, à ses chansons romantiques comme Le coup de soleil, son tube sorti en 1980, ou, plus près de nous, les chansons cultes de la comédie musicale Notre-Dame de Paris écrites avec l'auteur Luc Plamondon. Mais, bien avant son arrivée en France, l'artiste avait déjà entamé une belle carrière en Italie où il connaissait un succès énorme. Pourtant, en choisissant de tenter sa chance dans l'Hexagone, le chanteur fit le choix, sans doute par humilité, de taire ce passé flatteur pour tout redémarrer à zéro.

SA BIOGRAPHIE.

Richard Cocciante est né à Saïgon au Vietnam le 20 février 1946, d'un père Italien et d'une mère Française (et non pas l'inverse comme le déclarera par erreur Michel Drucker dans notre dernière archive à regarder en fin d'article). Maniant le français et l'italien, il s'installe à Rome avec ses parents à onze ans. C'est là qu'il va faire une rencontre capitale : la musique. Sa formation musicale passa d'abord par l'opéra et les grandes œuvres classiques, associé à l’apprentissage du piano en autodidacte. Mais la chanson allait l'emporter, sa voix rauque si particulière, capable de monter très haut, devenant un atout majeur.

À l'adolescence, il monte un premier groupe, The Nations, inspiré du blues et des Beatles. Richard Cocciante sort en 1972 en Italie son premier album, Mu. En 1973 sort Poesia. Le succès arrive en 1974, en Italie et en Espagne, avec la chanson Belle senz'anima, extrait de l'album Anima arrangé par le compositeur de musiques de films, Ennio Morricone.

La conquête du public français

Pour élargir son public, le chanteur décide de tenter sa chance en France. En 1978, c'est avec l'adaptation de Margherita (Marguerite), extraite de l'album Concerto per Margherita réalisé avec Vangelis pour les arrangements, qu'il décroche ses premiers passages à la télé et accroche bientôt le public. En 1979, sa rencontre avec Jean-Paul Dreau et la création du Coup de soleil achève d'installer son fabuleux succès.

LA CHANSON.

C'est Margherita que nous avons choisi de vous présenter, notamment sa première interprétation à la télé française dans l'émission de variétés « Numéro Un ». Le chanteur s'accompagne au piano. Diffusé le 7 janvier 1978, le programme avait été enregistré fin décembre 1977, avec une invitée d'honneur italienne, l'actrice et chanteuse Claudia Cardinale, très populaire en France. C'est donc tout naturellement qu'elle avait invité son talentueux compatriote Richard Cocciante. Devenant en quelque sorte sa marraine, elle acceptait même de faire de la figuration lors de son passage.

Margherita est un hommage à une femme aimée. La chanson qui monte crescendo en intensité permet de découvrir l'étendue du talent d'écriture et d'interprétation du chanteur. Tout au long de la chanson, Richard Cocciante exprime son amour pour cette femme, lui décrivant toutes les choses qu'il ferait pour elle, un peu à l'image de Jacques Brel dans Ne me quitte pas. Toutes ces preuves d'amour sont décrites de manière vibrante et mélancolique. Au fil des paroles, il devient clair que l'histoire d'amour n'est pas aussi simple mais malgré toutes les difficultés, les luttes et les soucis de la vie, il l'aimera toujours. La chanson mêle espoir et nostalgie.

Dans les Coulisses de «Numéro Un»

En bonus, découvrez quelques photos prises par le photographe Alain Liennard lors du tournage de l'émission de variétés consacrée à Claudia Cardinale. Richard Cocciante apparait plusieurs fois sur les clichés.

INA

Tournage de l'émission de variétés «Numéro Un : Claudia Cardinale», le 17 décembre 1977. Photographe Alain Liennard. Crédits : INA.

INA

Tournage de l'émission de variétés "Numéro Un : Claudia Cardinale", le 17 décembre 1977. Photographe Alain Liennard. Crédits : INA.
 

INA

Tournage de l'émission de variétés "Numéro Un : Claudia Cardinale", le 17 décembre 1977. Photographe Alain Liennard. Crédits : INA.

INA

Tournage de l'émission de variétés "Numéro Un : Claudia Cardinale", le 17 décembre 1977. Photographe Alain Liennard. Crédits : INA.

INA

Tournage de l'émission de variétés "Numéro Un : Claudia Cardinale", le 17 décembre 1977. Capture d'écran. Crédits : INA.
 

Lancer le diaporama : 5 images

Dans les «Rendez-vous du dimanche»

Richard Cocciante interprète la même chanson dans l'émission animée par Michel Drucker diffusée le 12 mars 1978 sur TF1.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.