Aller au contenu principal
Valérie Pécresse : «En 2002, personne ne misait un kopeck sur moi, je me suis battue comme une lionne et j’ai gagné»

Valérie Pécresse : «En 2002, personne ne misait un kopeck sur moi, je me suis battue comme une lionne et j’ai gagné»

La candidate Les Républicains à la présidentielle est l’invitée de «adn», l’émission politique de l’INA. Elle évoque son grand-père, sa rencontre avec Jacques Chirac «quand il était à terre en 1997» et ses racines, devenues corréziennes. 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.03.2022
Valérie Pécresse invitée de «adn» - 2022 - 49:23 - vidéo
 

Jacques Chirac lui a dit : «La vraie politique, c'est d'aller au contact du terrain, c'est conquérir la confiance des Français». Valérie Pécresse, candidate Les Républicains à la présidentielle de 2022, revient dans «adn», l'émission politique de l'INA, sur ce conseil de l'ancien chef de l'État, mais aussi ses premières campagnes, son envie de politique et de servir ainsi que l'importance dans sa vie de son grand-père.

L'émission est également à retrouver sur nos pages YoutubeFacebook et Instagram.

Des extraits longs sont à découvrir ci-dessous.

«À l’époque, je rêvais d’être actrice» : ce premier métier inattendu auquel Valérie Pécresse pensait

Faut-il être un bon acteur pour faire de la politique ? Non répond Valérie Pécresse, qui enfant pourtant rêvait «d’être actrice». «La politique, ce n’est pas être acteur, c’est de l’action. Et c'est très différent de jouer un rôle. A trop plaire, on oublie de faire, et moi je suis une femme qui fait», dit-elle.

L’importance dans la vie de Valérie Pécresse de son grand-père, Louis Bertagna
Valérie Pécresse raconte le rôle que son grand-père, Louis Bertagna, un très grand psychiatre, l’un des premiers à avoir travaillé sur la dépression, a joué dans sa vie. Elle évoque ainsi une scène saisissante où elle a assisté à un coup de fil d’un de ses patients qui tentait de se suicider.

Valérie Pécresse et l’investiture de François Mitterrand au Panthéon
Mais que faisait donc Valérie Pécresse, alors âgée de 13 ans, le 21 mai 1981, autour du Panthéon, lors de la cérémonie d’investiture de François Mitterrand ? Elle raconte avoir voulu vivre un moment « d’histoire », avec une de ses amies… après avoir vu sa famille gaulliste se déchirer entre ceux qui voulaient voter pour Valéry Giscard d’Estaing, et ceux qui, par rejet de ce dernier, ont choisi François Mitterrand. « J’ai aimé le décorum de cette marche, mais je n’ai adhéré à aucune action ! Et je n’ai jamais voté pour François Mitterrand ! », dit-elle

Où Valérie Pécresse se situe-t-elle dans le débat sur l’immigration ? 
« Le bruit et l’odeur », « le pain au chocolat », le doit du sol, le droit du sang, le « racisme anti-blanc » : depuis trente ans, la famille de la droite se divise sur la question de l’immigration. Où Valérie Pécresse se situe-t-elle ? Elle explique que sa priorité est de « reprendre le contrôle » sur l’immigration et, pour y parvenir, d’instaurer des « quotas migratoires ».

Pour les créateurs de contenus

Vous souhaitez créer des contenus sur Valérie Pécresse ? Un dossier de clips est disponible sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels des médias et de la création.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.