Aller au contenu principal
Nathalie Arthaud : «Le métier d'enseignant n'est pas le pire des métiers dans cette société pourrie»

Nathalie Arthaud : «Le métier d'enseignant n'est pas le pire des métiers dans cette société pourrie»

Nathalie Arthaud, 52 ans, est candidate pour la 3e fois à l’élection présidentielle. Dans l’ombre d’Arlette Laguiller, qui elle, a été candidate à six reprises entre 1974 et 2007. Dans ce numéro de «adn», l’émission politique de l’INA, Nathalie Arthaud revient sur son parcours et ses luttes. «Tous ceux qui sont opprimés, ils doivent s'inviter. Sans quoi, on n'existe pas en fait, on est même invisibles», assène-t-elle.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.03.2022
Nathalie Arthaud invitée de «adn» - 2022 - 52:41 - vidéo
 

Elle a été la porte-parole de la dernière campagne présidentielle d'Arlette Laguiller. Aujourd'hui, elle mène sa troisième candidature en son nom. Nathalie Arthaud est l'invitée de «adn», l'émission politique de l'INA. Elle raconte sa relation avec celle qui l'a précédée, mais aussi ce qui la fait rêver - l'action militante physique - et sa passion pour son métier d'enseignante qui lui permet aussi de s'investir dans le militantisme.

L'émission est également à retrouver sur nos pages YoutubeFacebook et Instagram.

Des extraits longs sont à découvrir ci-dessous.

Nathalie Arthaud raconte « son » Arlette Laguiller

Qu’est-ce qui la rapproche d’elle ? Qu’est-ce qui la différencie d’elle ? Nathalie Arthaud, la candidate Lutte ouvrière, raconte sa relation avec celle qui l’a précédée. Et confesse son admiration pour celle qui a été «la première femme à se présenter à l’élection présidentielle».

L’action militante physique, ça fait  « rêver » Nathalie Arthaud

Devant une archive de 1995 montrant une action d’occupation de locaux d’ANPE, Nathalie Arthaud fait l’éloge de l’action de lutte physique. « Moi je pense que la première violence, c’est la misère », justifie-t-elle . Elle ajoute : «Mais moi je vais vous dire : ça me fait rêver, ça. Ils s’invitent à Pole emploi, ils s’invitent sur les plateaux de télé, je pense que tous ceux qui sont opprimés, ils doivent s’inviter, sans quoi on est invisible. Comme les Gilets jaunes. Je pense que ce mouvement, il m’a conforté dans cette conviction profonde que la capacité de révolte est intacte.»

Pourquoi Nathalie Arthaud a beaucoup aimé son métier d’enseignante

La candidate Lutte ouvrière raconte son quotidien de professeur d’économie. Une bonne manière, selon elle, de concilier militantisme et enseignement. « Le métier d'enseignant n'est pas le pire des métiers dans cette société pourrie », assure-t-elle.

Nathalie Arthaud s’agace du Général de Gaulle et de sa vision de la femme et du progrès

La candidate Lutte ouvrière n’apprécie pas du tout que le Général de Gaulle compare la France à la ménagère,  «qui veut le progrès, mais pas la pagaille». Elle estime que «c’est conservateur de bout en bout !».

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.