Aller au contenu principal
La première apparition télé d'Elisabeth Borne en 2007

La première apparition télé d'Elisabeth Borne en 2007

Elisabeth Borne a été nommée par Emmanuel Macron en remplacement de Jean Castex au poste de Premier ministre. Avant d'entrer en politique, la nouvelle cheffe du gouvernement était passée dans les directions de plusieurs groupes privés dont Eiffage. C'est au nom de cette société qu'elle s'exprimait pour la première fois à la télévision.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 16.05.2022
 

C'est officiel, Elisabeth Borne, 56 ans,  devient la nouvelle Première ministre d'Emmanuel Macron, en remplacement de Jean Castex. L’ancienne patronne de la RATP était entrée au gouvernement dès mai 2017 au poste de ministre des Transports auprès du ministre de la Transition Nicolas Hulot.

Elisabeth Borne, diplômée de l'Ecole polytechnique (promotion 1981), a débuté sa vie professionnelle comme ingénieur des ponts, des eaux et des forêts. Elle est passée dans les directions de plusieurs groupes privés, publics ou semi-publics tels Sonacotra dans les années 1990, puis comme directrice de la stratégie de la SNCF au début des années 2000, ou encore directrice des concessions au sein du groupe Eiffage. C'est dans le cadre de cette fonction qu'elle était apparue pour la première fois à la télévision en 2007.

L’archive en tête d’article date de décembre 2007, Elisabeth Borne, alors directrice des concessions chez Eiffage s’était rendue à la remise d’un prix international organisé au viaduc de Millau, le « Outstanding Structure Award par The International Association for Bridge and Structural Engineering » (IABSE).

Le viaduc, inauguré en décembre 2004, était déjà rentré dans le quotidien des habitants. Elisabeth Borne, représentante de la société concessionnaire de l'ouvrage, était interrogée par le journal régional de France 3. Elle soulignait fièrement qu’il ne fallait pas oublier « la prouesse technique » que représentait la construction de cet édifice, et qui venait d'être reconnu par ce prix prestigieux.

Différents postes ministériels sous l'ère Macron

Nommée au ministère des Transports en mai 2017, Elisabeth Borne, 56 ans, a mené à bien notamment la réforme de la SNCF, liée à l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire et a mis la priorité sur les transports du quotidien avec une « loi mobilité » et un premier « plan national vélo ».

Durant l’été 2019, Elisabeth Borne a remplacé François de Rugy comme ministre de la Transition écologique. Cette fois, elle a hérité de la loi « énergie-climat ». Dans ce ministère elle a incarné les ambitions de la France dans la lutte contre le réchauffement (neutralité carbone à l'horizon 2050, baisse de 40 % de la consommation d'énergies fossiles d'ici à 2030, réduction à 50 % de la part du nucléaire dans la production électrique). Elle a mis en place le « coup de pouce vélo » en marge de la crise du Covid.

Ministre du Travail depuis l'été 2020, Elisabeth Borne s’est attelée à plusieurs sujets brûlants : la réforme des retraites stoppée au printemps 2020 pour cause de pandémie, celle de l'Assurance chômage (adoptée par décret à la rentrée 2021), ou encore la mise en place du protocole sanitaire et du port du masque en entreprise.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.