Aller au contenu principal
Pompidou en 1973 : «Économisons l'essence, économisons l'électricité, économisons le chauffage»

Pompidou en 1973 : «Économisons l'essence, économisons l'électricité, économisons le chauffage»

Après avoir appelé les Français à la «sobriété énergétique», Emmanuel Macron a indiqué que nous vivions «la fin de ce qui pouvait apparaître comme une abondance». La première ministre, elle, devait annoncer mercredi 14 septembre des mesures face à la hausse des factures. Des propos qui font écho à ceux prononcés par Georges Pompidou après le premier choc pétrolier de 1973.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.08.2022 - Mis à jour le 14.09.2022
 

Le 14 juillet 2022, Emmanuel Macron a appelé les Français à la «sobriété énergétique». «On doit rentrer collectivement dans une logique de sobriété (...) on va préparer un plan pour se mettre en situation de consommer moins», a déclaré le chef de l’État. «On va essayer de faire attention collectivement le soir aux éclairages qui sont inutiles, on va faire un plan pour les administrations publiques, on va faire un plan de sobriété», a-t-il précisé. Puis, le 24 août, il a ajouté : «Nous vivons depuis plusieurs années la fin de ce qui pouvait apparaître comme une abondance. Celle des liquidités sans coût (...), celle de la fin de l'abondance de produits, de technologies qui nous semblaient perpétuellement disponibles». «La fin de l'abondance de terre ou de matière, et de celle de l'eau», a-t-il poursuivi, invitant à «prendre des dispositions pour tirer toutes les conséquences».

Ce mercredi 14 septembre, la première ministre Élisabeth Borne devait présenter les premières mesures de protection des Français face à la flambée des prix du gaz et de l’électricité pour 2023.

Une situation qui fait écho aux propos prononcés par Georges Pompidou après le premier choc pétrolier de 1973 où l'ancien président faisait appel à «l'esprit d'économie du peuple français». 

Le 20 décembre, quelques jours avant l'annonce officielle du choc pétrolier, Georges Pompidou, alors Président de la République, s'adresse aux Français pour les préparer à crise pétrolière. Il leur demande dès maintenant d'économiser l'énergie au cas où la crise perdurerait : «Si la pénurie de pétrole devait se prolonger pendant des mois et des années, tous les pays finiraient par en subir les conséquences directes ou indirectes. Le devoir du gouvernement est donc de se préparer à prendre des mesures sérieuses, graves.» Il poursuit avec une formule qui reste dans les mémoires : «Je fais appel à l'esprit d'économie du peuple français. Économisons l'essence, économisons l'électricité, économisons le chauffage... et cela suffira à diminuer notre consommation.»

Cette crise à l'époque avait pris racine deux mois avant lorsqu'en pleine guerre du Kippour, en réponse à l'intervention américaine favorable à Israël, les membres de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), réunis au Koweït, décidaient de fermer le robinet de l’or noir aux pays qui soutenaient Israël et d'augmenter le prix du baril.

Retrouvez ci-dessous l'intervention en longueur de Georges Pompidou : 

 

Pour les créateurs de contenus

Vous souhaitez créer un contenu éditorial avec les propos de Georges Pompidou exhortant les Français à surveiller leur consommation d'énergie ?  Retrouvez son allocution sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels des médias et de la création.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.