Aller au contenu principal
« Plus belle la vie » a été une manne pour le tourisme marseillais

« Plus belle la vie » a été une manne pour le tourisme marseillais

Après 17 ans d'existence, France 3 annonce mettre un terme à sa série phare en novembre prochain. Dans les années 2000, en pleine gloire, la série attirait des milliers de touristes à Marseille. Un tour-opérateur organisait même un jeu de pistes autour des lieux culte pour les fans.

Par Florence Dartois - Publié le 17.02.2022 - Mis à jour le 06.05.2022
Parcours touristique "Plus belle la vie" - 2009 - 02:09 - vidéo
 

L'actualité : 

C'est officiel, « Plus belle la vie » diffusée chaque soir dur F3 s'achèvera en novembre prochain pour cause d'essoufflement comme l'annonçait déjà Le Figaro, en février 2022. Lancée en août 2004, la série produite par Newen (la filiale de production du groupe TF1), est longtemps restée l'un des plus grands succès de France Télévisions. Après 17 ans d'existence et plus de 4500 épisodes, le programme phare quotidien commençait à lasser les millions de fidèles qui suivaient les aventures des habitants du Mistral, un quartier imaginaire de Marseille.  Saisons après saisons, l'audience a peu a peu fondu, passant de 4,5 millions de téléspectateurs en 2016-2017 à  2,5 millions de téléspectateurs aujourd'hui. 

Au milieu des années 2000, l'engouement pour ce feuilleton était si énorme que certains tours-opérateurs avaient décidé d'organiser des visites guidées au coeur de la cité phocéenne, en quête des lieux cultes de la série.

L'archive : 

Un engouement que montre l'archive en tête de cet article. Août 2009.  Avec un circuit en forme de jeu de piste, les fans pouvaient visiter les lieux vus dans le feuilleton. A l'époque, la série possédait sa propre boutique officielle. Un arrêt obligatoire pour les fans. Des centaines de personnes passaient chaque jour acheter quelques souvenirs. Les jeux de pistes permettaient aussi aux aficionados de tester leurs connaissances sur les personnages de la série, en répondant à des questions « obscures pour les non-initiés ».  

Mais le lieu le plus prisé, c'était le décor du tournage. Philippe Carrèse, le réalisateur, expliquait qu'il avait été obligé d'en fermer l'accès car les visiteurs n'hésitaient pas à subtiliser des souvenirs, vidant même, le plateau de ses accessoires. Un vrai casse-tête : « On se retrouve après à tourner avec plus rien, deux chaises et une table ! », déplorait-il ironiquement.

Les professionnels du tourisme proposaient une parade au désarroi des fans : une croisière pour apercevoir les décors... de loin. Des virées toujours complètes. De quoi rendre la vie véritablement plus belle au tourisme marseillais.

Quartier imaginaire

Dès 2006, deux ans après le démarrage de « Plus belle la vie », les scénaristes avaient gagné leur pari : rendre la série ultra réaliste aux yeux des  spectateurs. Pour preuve, à Marseille, les touristes partaient déjà à la recherche du quartier du Mistral, où se déroulait la série. Alors même que ce quartier n'existait pas ! Une archive étonnante à découvrir ci-dessous.

Dès 2006, les touristes partaient à la recherche du quartier du Mistral, où se déroule la série. Seul hic… ce quartier n'existait pas, il sortait tout droit de l'imagination des scénaristes.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.