Aller au contenu principal
Paul Bocuse en 1985 : « On fait la cuisine pour les gens qu'on aime »

Paul Bocuse en 1985 : « On fait la cuisine pour les gens qu'on aime »

La France a remporté lundi 27 septembre le Bocuse d'Or, une première depuis 2013. Cette compétition, sorte de coupe du monde des Chefs, a été créée en 1987 par Paul Bocuse. Deux ans plus tôt, le célèbre artisan lyonnais révélait les secrets de sa cuisine.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 28.09.2021
Manger des yeux - 1985 - 03:33 - vidéo
 

Alors que dimanche 26 septembre, le président de la République annonçait la future création à Lyon d'un centre de la gastronomie française, sorte de « Marcoussis de la cuisine et des métiers de la table, ou le Clairefontaine de ces métiers », en référence aux centres d'entraînement des sélections nationales de rugby et de football, la capitale des Gaules accueillait le lendemain, 27 septembre, la finale du prestigieux concours culinaire du Bocuse d'Or.

La compétition, sorte de coupe du monde des meilleurs Chefs, a été remportée cette année par la France, une première depuis 2013. L'équipe tricolore était emmenée par Davy Tissot, titulaire d'une étoile Michelin à la tête de Saisons, le restaurant d'application de l'Institut Paul Bocuse, dans l'agglomération lyonnaise. Le Bocuse d'argent a été décerné au Danemark et celui de bronze à la Norvège.

C'est en 1987 que Paul Bocuse, cuisinier à la réputation déjà mondiale, créait cette compétition. Deux ans plus tôt, la caméra de l'émission "L'Art au quotidien" le retrouvait dans son jardin de Collonges-au-Mont-d'Or. Le cuisinier évoquait l'importance du terroir : « Pour faire de la bonne cuisine, il faut de bons produits. Et pour moi la cuisine, c’est la cuisine de terroir. La cuisine qui est faite avec les produits de sa région. Et avec les produits de la saison. » Preuve de son amour pour la cuisine des régions, Paul Bocuse citait quelques plats de prédilection qui caractérisent notre gastronomie : « Pour moi, la cuisine française, ce sont un coq au vin, un bœuf bourguignon, une blanquette de veau, une bouillabaisse, pourquoi pas, c’est ça la cuisine ! » Finalement, pour répondre au thème de l'émission, il concédait que le métier de cuisinier s'apparentait aussi à celui d'artiste, de « musicien », avec un avantage de taille cependant : « Le musicien a moins de chances que nous. Il peut écouter sa musique, mais difficilement la manger. Tandis que nous on peut la boire, l’entendre quand elle cuit et puis finalement à la fin la déguster et la faire déguster aux autres. La cuisine c’est un geste d’amour, on fait la cuisine pour les gens qu’on aime. »

Trois étoiles au Guide Michelin pendant 53 ans, de 1965 à sa mort survenue en 2018, Paul Bocuse est l'un des Chefs les plus réputés du XXe siècle.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.