Aller au contenu principal
Nounours nous livre ses secrets

Nounours nous livre ses secrets

Marcel Ledun, le marionnettiste de Nounours de "Bonne nuit les petits", programme créé par Claude Laydu en 1962, nous a quittés à l'âge de 90 ans. Ina.fr vous dévoile les coulisses de l'un des programmes cultes pour enfants des années 60.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 01.03.2018 - Mis à jour le 03.09.2019

Nounours nous livre ses secrets

Marcel Ledun, le marionnettiste de Nounours de "Bonne nuit les petits", programme créé par Claude Laydu en 1962, nous a quittés à l'âge de 90 ans. Ina.fr vous dévoile les coulisses de l'un des programmes cultes pour enfants des années 60.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 01.03.2018 - Mis à jour le 03.09.2019
 

Sur le même sujet

Nounours et Claude Laydu


Entre 1962 et 1973, les petits Français se sont couchés tous les soirs avec la voix rassurante de Nounours et le soutien du marchand de sable. L'idée de ce programme court de 3 à 5 minutes, destiné aux enfants, est née dans l'esprit de Claude Laydu, inspiré par un programme allemand. Il raconte ici comment il est devenu le papa de Nounours. Ina.fr vous dévoile les coulisses de l'un des programmes cultes pour enfants des années 60… Bonne nuit les petits, avec Nounours, Nicolas et Pimprenelle...

Au début de l'aventure, une idée originale de Claude Laydu, qu'il met en forme avec le réalisateur Jacques Samyn. Le duo a l'idée géniale de substituer un programme enfantin à base de marionnettes à la traditionnelle histoire à lire aux enfants avant d'aller dormir. Ce rituel va durer tous les soirs durant plus de dix ans !

Le synopsis de Bonne nuit les petits

Le synopsis est toujours le même : un ours (Gros Ours, puis Nounours) rend visite à deux enfants chaque soir avant leur coucher. Il les interroge sur leur journée, leurs tracas ou leur raconte une histoire et, avant de regagner son nuage, leur dit "Bonne nuit les petits, faites de beaux rêves !" alors qu'une poignée de sable doré tombe en pluie sur les enfants endormis. L'ours repart sur un petit nuage au son d'une mélodie jouée au pipeau par le Marchand de sable.

La musique du marchand de sable

La musique de Nounours est restée célèbre. Il s'agit d'une mélodie attribuée à Giovanni Battista Pergolesi ou Antoine Albanèse, Que ne suis-je la fougère, transcrite pour flûtes à bec par Jean-Michel Defaye. Le son du sable qui tombe est exprimé en musique par un glissando de harpe.

Avant de découvrir les secrets de fabrication de Bonne nuit les petits, voilà de quoi vous replonger dans l'ambiance cotonneuse des débuts de soirées des années 60. Nous sommes le 17 février 1963, sur TF1, lors de cette première saison diffusée à 20h30.  Nounours s'appelle alors encore Gros Ours. Sur son nuage, il est accompagné de la marionnette Ulysse (le marchand de sable), quant aux enfants ils se prénomment, Petit Louis et Mirabelle. Cette saison s'achève le 18 juin 1963.  

La réalisation des épisodes

Réaliser un tel programme quotidien était un véritable challenge pour l'époque. Un exploit logistique et technique que vous allez découvrir avec l'équipe au grand complet. Pas moins de vingt personnes. Deux émissions sont tournées chaque jour. Le producteur nous explique ici que Nounours est aussi capricieux que Brigitte Bardot et qu'il possède une famille très envahissante et reçoit beaucoup de courrier auquel il répond personnellement. Les marionnettes présentent leurs manipulateurs.

Les décors de Bonne nuit les petits sont complexes avec de nombreuses problématiques des perspectives comme dans la roulotte de Cornichon. La décoratrice Minou Laborie donne des explications sur la conception des décors, à l'aide de croquis.

Les voix des personnages sont essentielles car les marionnettes parlent en playback. Découvrons une séance d'enregistrement avec Claude Laydu (le marchand de sable) et Georges Aubert (Nounours).

Le rythme si particulier de Nounours est le résultat d'un montage méticuleux de plans rapides, une spécificité de Nounours. Il y a plus de 60 plans pour un épisode. Rendez-vous dans la salle de montage avec le réalisateur Michel Manini.

Le succès de Nounours était à la fois celui le résultat d'un programme innovant et de l'amour des enfants – et des parents -  pour Nounours.

Quelques infos sur la série

Il est à noter que Nounours est revenu à la télévision à trois reprises après 1973.

En 1976, Nounours habite avec sa sœur Émilia et son neveu Oscar dans la "grotte aux Ours", en haute montagne, et sont aux prises avec des marmottes turbulentes, Trotte, Tricotte et leurs enfants Pirouette et Gline-Gline.

De 1992 à 1995, Histoires sur répondeur. Afin de relancer la série, Claude Laydu teste ses nouvelles histoires sur audiotel. Le succès de cette opération permettra à la quatrième saison, qui sera en vidéo et en couleurs, de voir le jour.

D'avril 1995 à janvier 1997, quatrième saison. La série renoue avec les origines en retrouvant Nicolas, Pimprenelle et le Marchand de sable. À l'exception de Claude Laydu (le Marchand de sable), les autres personnages ont de nouvelles voix. Pascal Renwick remplace ainsi Jean Martinelli, mort en 1983. 

Pour aller plus loin

Claude Laydu et Bonne nuit les petits (dossier)

Bande Annonce : Bonne nuit les petits (offre premium)

1994 : le retour de Nounours à la télévision (vidéo)

Casimir explique à un enfant quels étaient les programmes pour enfants dans les années 60 à 80, Lignes de mire : notamment Nounours, Colargol, L'ïle aux enfants, Les visiteurs du mercredi (vidéo, 1994)


Sur le même sujet

Nounours et Claude Laydu

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.