Aller au contenu principal
Mount Vernon, symbole de l'amitié franco-américaine...

Mount Vernon, symbole de l'amitié franco-américaine...

Le Président Emmanuel Macron est en visite officielle aux Etats-Unis. Signe de l'importance des relations franco-américaines, Donald Trump organise notamment un dîner dans la maison historique de George Washington, l'un des symboles de l'indépendance américaine, que connaissait bien le marquis de Lafayette...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.04.2018 - Mis à jour le 23.04.2018

Mount Vernon, symbole de l'amitié franco-américaine...

Le Président Emmanuel Macron est en visite officielle aux Etats-Unis. Signe de l'importance des relations franco-américaines, Donald Trump organise notamment un dîner dans la maison historique de George Washington, l'un des symboles de l'indépendance américaine, que connaissait bien le marquis de Lafayette...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.04.2018 - Mis à jour le 23.04.2018
Mont Vernon Site n°1 USA - 2007 - 02:02 - vidéo
 
Mont Vernon Site n°1 USA - 2007 - 02:02 - vidéo

Mount Vernon, les Américains en raffolent. C'est l'un des sites historiques les plus visités au pays. Situé au sud de la capitale fédérale, sur les rives de la rivière Potomac, la demeure de style néo-classique rappelle les glorieuses heures de la révolution américaine. Georges Washington hérite du domaine, et l'administre de 1759 à la guerre d'indépendance (1775-1783). C'est alors un fermer plein d'ambition, qui produit notamment le meilleur whisky du pays...

Pendant la guerre d'indépendance contre les colons anglais, il se lie d'amitié avec le jeune français Gilbert du Motier, marquis de Lafayette. Ce jeune et intrépide noble est l'une des plus grandes fortunes de France. Rien ne le prédestine à devenir le soutien des républicains américains. Et pourtant, il s'engage corps et âme pour l'indépendance américaine. C'est au cours d'un dîner, en 1775, à Metz, où il est alors en garnison, qu'il se prend de passion pour la cause des insurgés. Il entend le duc de Gloucester, frère du roi d'Angleterre Georges III, évoquer les insurgés américains, et les prendre en dérision. C'est le tournant de sa vie. Contre l'avis du roi de France, Louis XVI, il s'embarque pour l'Amérique le 26 avril 1777. Il veut libérer l'Amérique du joug anglais... 

Le 1er août 1777, il rencontre George Washington, qui a pris la tête des insurgés américains. Entre les deux hommes naît une relation quasi filiale. George Washington a alors 45 ans, Lafayette 20 ans. L'engagement du jeune français au combat, son énergie, convainquent les autres chefs américains qui restaient hésitants à son égard. Surtout, il fait beaucoup pour l'engagement de la France aux côtés des Etats-Unis, annoncé le 6 février 1778. Si c'est finalement un autre homme, le comte de Rochambeau, qui prend le commandement des troupes françaises sur le sol américain, le général Lafayette continue ses faits d'armes sous les couleurs de l'armée américaine contre les Anglais du général Corwallis. Il rendra par la suite de nombreuses visites à son ami Georges Washington. 

Signe de cette amitié, Lafayette, qui prendra une part active dans la Révolution française, enverra à Georges Washington les clés de la Bastille, en 1790. On peut encore observer ce symbole de liberté dans la demeure de Mount Vernon. Fidèle à son combat pour l'émancipation humaine, c'est Lafayette qui convaincra Washington d'affranchir les esclaves de son domaine de Mount Vernont...


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.