Aller au contenu principal
La petite madeleine de Proust aurait pu être du pain grillé

La petite madeleine de Proust aurait pu être du pain grillé

Auteur majeur de la littérature française, Marcel Proust est mort il y a 100 ans. Sa madeleine, déclencheur d'une réminiscence, est restée célèbre dans la culture populaire. 

Par Romane Sauvage - Publié le 17.11.2022
 

L'ACTU.

Né en 1871, Marcel Proust est mort il y a 100 ans, le 18 novembre 1922, des suites d'une bronchite mal-soignée. Son ouvrage principal, À la recherche du temps perdu, est considérée comme l'un des plus grands écrits du XXe siècle. En 7 tomes, cette œuvre cathédrale aux centaines de personnages, également critique sociale, s'intéresse à la mémoire et au temps. Son deuxième tome, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, fut l'objet du prix Goncourt en 1919. Son style nouveau, son processus d'écriture original et sa qualité de critique d'art valent à Marcel Proust une grande renommée nationale et internationale.

LES ARCHIVES.

Avec ses longues phrases, parfois complexes, proches d'une langue parlée, l'œuvre de Marcel Proust peut être difficile d'accès. Pourtant, l'auteur s'attache à raconter des expériences universelles, à dire la condition humaine. Et, c'est peut-être pour cela, qu'en écrivain majeur du XXe siècle, Proust a laissé dans le vocabulaire courant sa « petite madeleine », qui le rend connu même de ceux qui ne sont pas familiers de ses écrits.

Une expression désormais populaire, en témoigne ce micro-trottoir diffusé sur Antenne 2 en 1987 et visible en tête d'article. À propos de la « madeleine de Proust », les passants réagissaient : « la petite madeleine », « Proust », « qu'est-ce que c'est ? », « je n'ai jamais lu Proust », « Ah bah oui la madeleine de Proust », « Je connais Marcel Proust, mais je ne vois pas le rapport avec la petite madeleine », « ça se mange ?, « c'est la petite madeleine qu'il trempe dans la tasse de thé et ça lui donne une inspiration. »

« Tout d'un coup le souvenir m'est apparu »

Cette expression fait référence à un passage d'À la recherche du temps perdu dans Du côté de chez Swann, son premier tome, paru en 1913. Dans l'archive ci-dessus, cet extrait était lu, sur des images de petites madeleines. Il y évoque avec grande poésie un moment où, à la dégustation d'une madeleine trempée dans du thé, le narrateur se remémore soudainement un doux souvenir. « Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin, à Combray, quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempée dans son infusion de thé ou de tilleul », dit le narrateur.

Cette petite madeleine décrite par Proust provoque une réminiscence heureuse, de l'ordre de la mémoire involontaire. C'est-à-dire qu'elle fait émerger des souvenirs oubliés que le narrateur n'avait pas cherché à retrouver. Aujourd'hui, parler de « madeleine de Proust » c'est évoquer cet élément, ce phénomène qui ramène à un instant passé par l'intermédiaire d'un objet, d'un geste, d'un son ou encore d'une couleur. 

Dans l'œuvre de Proust, ce passage est donc l'une des réponses à son intitulé : cette mémoire involontaire permet en quelque sorte de retrouver le temps perdu. Le narrateur digresse ainsi : « Mais, quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles, mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir. » Et, par extension, écrire (comme le fait Proust dans ses livres, et en particulier dans ce passage) est un moyen de rendre sa densité à un passé disparu.

Une boulangère était interviewée en 1985 à Illiers, la ville que décrit Marcel Proust dans ses ouvrages sous le nom de Combray. La boulangerie où elle travaillait était celle où la tante Léonie achetait ses madeleines. 

Madeleine, biscotte et pain grillé 

Des souvenirs qui se trouvent donc dans une madeleine pour le narrateur d'À la recherche du temps perdu, mais qui aurait tout aussi bien pu se cacher dans une tranche de pain grillé ou une biscotte, comme le raconte l'archive ci-dessous. C'était en tout cas ce que nous apprenaient les manuscrits de l'auteur, dont une partie était republiés en 2015, moment du reportage. « Trois carnets moleskine, presque à l'identique, dans lesquels on découvre que les fameuses madeleines de Proust ont d'abord été du pain grillé puis des biscottes », racontait le commentaire.

Jean-Paul Enthoven, écrivain et « amoureux de Proust », expliquait le choix de Marcel Proust. Premièrement, « s'il finit par une petite madeleine, c'est d'abord parce que Madeleine est un prénom que l'on retrouve beaucoup chez Proust, c'est Marie-Madeleine, très important Marie-Madeleine. » Il y avait aussi une dynamique plus narcissique, une volonté de s'inscrire dans son œuvre selon le spécialiste : « PM, petite madeleine, ce sont les initiales de Marcel Proust. Il a eu envie, comme les peintres de vanités hollandais, d’inscrire son nom dans le tableau. » Avec sa petite madeleine devenue célèbre, Marcel Proust s'est même inscrit dans l'histoire de la littérature.

Pour les créateurs de contenus

Envie de créer des contenus vidéos autour de Marcel Proust ? Un dossier de clips est disponible sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels des médias et de la création.

Dans cette collection consacrée à l'engouement intemporel que suscite La Recherche du temps perdu et son auteur, on retrouve notamment un pèlerinage à Illiers-Combray, la maison-musée de la Tante Léonie, ou encore la vente aux enchères d'une édition rare de La Recherche.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.