Aller au contenu principal
1979 : un spécialiste décrypte le comportement des loups en captivité

1979 : un spécialiste décrypte le comportement des loups en captivité

Une joggeuse a été gravement blessée, dimanche 23 juin, au zoo de Thoiry après avoir pénétré dans l'enclos des loups, une zone interdite aux piétons. Cette attaque relance les peurs ancestrales attachées à l'animal « tueur d'homme », ce qui n'est pas le cas. Écoutons un zoologue décrire le comportement du canidé sauvage.

Par Florence Dartois - Publié le 24.06.2024
 

L'ACTU.

Dimanche 23 juin au matin, une jeune femme de 37 ans, qui avait passé la nuit en famille dans des Lodges installés dans le parc de Thoiry, a été attaquée par trois loups alors qu'elle effectuait son jogging dans une zone réservée aux canidés sauvages, et strictement interdite au public. La femme dont le diagnostic n'est plus engagé a été mordue au cou, au mollet et au dos. Cette attaque rarissime relance le débat de la dangerosité du loup pour l'homme. Elle fait ressurgir les vieux contes de fées dans lesquels les méchants loups dévorent immanquablement les gentils enfants égarés dans les bois.

Mais le loup est-il une menace pour un éventuel promeneur ? Comment expliquer cette attaque et que faire en cas de rencontre impromptue ? De fait, depuis que le loup fréquente à nouveaux nos forêts, il n'y a eu aucune attaque recensée en 30 ans. Interrogé par le site 20 minutes, Jean-David Abel, pilote du réseau biodiversité de l’association France Nature Environnement, l'assure : « Les loups fuient l’homme ou maintiennent toujours une distance de fuite où ils se sentent en sécurité. C’est très rare qu’ils restent à proximité ». Le spécialiste d'ajouter que les loups ont sans doute pris la victime pour un chevreuil et l'ont attaqué, avant de réaliser qu'il s'agissait d'un humain, parlant de réflexe de prédation déclenché par la course de la joggeuse.

L'ARCHIVE.

Les archives se veulent rassurantes, elles aussi, et donnent même quelques conseils pour ne pas provoquer une attaque de loups, notamment en captivité. L'archive disponible en tête d'article est un extrait passionnant issu du magazine « Les animaux du monde » diffusé en décembre 1979. Cette émission était consacrée à Jacques Bouillault, le fondateur du parc zoologique du Tertre rouge à La Flèche (Sarthe). Un zoologue passionné de la faune, aussi bien du lion, que du babouin en passant par l'éléphant ou le python. Autant d'animaux qu'il côtoyait quotidiennement dans son zoo et dont il prenait soin. Un enclos de choix était réservé aux loups, « ses gentils petits loulous », qu'il connaissait par leurs noms, à l'image de la timide « Virginie », une louve dominante, « en couple » avec « l'Espagnol aux yeux bleus ».

Ces loups, ses « enfants » semblaient particulièrement amicaux et attaché au spécialiste, lui faisant de gros câlins devant les caméras. Jacques Bouillault semblait très à l'aise dans leur enclos, les câlinant en retour, les couvrant de bisous, mais cette affection apparente ne devait pas cacher une vigilance de chaque instant. Car si les loups se montraient taquins et volubiles sur les images de jeux partagés, les canis lupus restaient des prédateurs, même en captivité, avec des codes à connaître et à respecter.

Car en captivité, comme dans la nature, les loups sont des animaux sociaux, vivant en horde, avec des règles très dures, indispensables à la survie de l'espèce. L'heure des repas était le moment le plus critique où aucun faux pas n'était toléré de la part des membres du clan. C'est lors des repas qu'il était le plus facile de déterminer le chef de clan. En l’occurrence ici, Virginie et l'Espagnol, son époux. Jacques Bouillault décryptait chaque mouvement et la signification des déplacements.

Ne jamais tourner le dos à un loup

Le zoologue qui cachait un bâton dans son dos, expliquait l'intelligence du loup, capable de remarquer l'objet et de reculer. Il décrivait surtout les comportements inopportuns face à des loups, comme leur tourner le dos et reculer : « Si j’avance, le loup va s'éloigner, mais si je recule, le loup va revenir vers moi, précisait-il, en mimant son repli, avant d'ajouter, il serait extrêmement dangereux pour une personne étrangère de venir en ce moment dans l'enclos. »

La fin du reportage avait été tournée quelques années plus tard, alors que les deux chefs avaient disparu et laissé derrière eux un clan désorganisé. Le zoologue entrait dans enclos accompagné de l'équipe des cadreurs. Il les rassurait en évoquant la distance de sécurité qu'il ne fallait pas franchir en présence d'un loup.

Réhabiliter les loups en Lozère

Le sujet ci-dessous date de 1990. À l'époque, comme le précisait Jean-Claude Narcy dans son lancement, il n'y avait plus de loups en France, mais un homme tentait de les réhabiliter dans le Gévaudan, en Lozère, dans le parc de Sainte-Lucie, à Marvejols, où des loups importés de Pologne ou du Canada vivaient en semi-liberté. Gérard Menatory, un ancien journaliste, leur consacrait sa vie. Il avait développé une complicité étonnante avec les canidés. Au point d'assister à une scène de jeu incroyable entre une louve et son protecteur qui allait y perdre, non pas sa tête, mais son bonnet. Son credo était de réhabiliter cet animal qui faisait peur et avait toujours mauvaise réputation. Son rêve était de les installer dans un parc plus vaste où ils pourraient vivre en liberté.

L'homme aux loups
1990 - 00:00 - vidéo

« Tout loup fuit l'homme, même lorsqu'il a faim, quand il a faim, il bouffera un rat, un mouton, mais jamais il n'ira attaquer un homme debout... c'est quand même pas la faute aux loups si on est bête !

Qui a peur du loup ?

En 1982, à l'occasion d'une exposition consacrée aux bestiaires fantastiques et surtout au loup des contes, des enfants parlaient de leur peur (ou pas) du loup.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.