Aller au contenu principal
Lindane : la persistance d'un insecticide interdit depuis 1998

Lindane : la persistance d'un insecticide interdit depuis 1998

Selon une étude publiée ce jeudi par Santé publique France (SPF) des pesticides interdits en France se retrouvent toujours dans nos organismes, notamment le Lindane, un insecticide interdit en 1998.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 16.12.2021
 

Le lindane, un insecticide toxique, rôde toujours dans l'air et dans le sol français. C'est ce que révèle une étude publiée ce jeudi 16 décembre par Santé Publique France (SPF) . Le pesticide est pourtant interdit en France depuis 1998. Et sa toxicité était déjà dénoncée dans les années 1980. 

SPF a étudié l’exposition de 2 503 adultes (18-74 ans) et 1 104 enfants (6-17 ans) entre 2014 et 2016 dans le cadre de cette étude dite Esteban. L'étude montre que les composés chimiques utilisés par l’industrie dans les années 1980, avant d’être interdits, se sont accumulés dans l’environnement et persistent dans l'alimentation. Cette exposition chronique pourrait avoir des effets sur la santé. 

Parmi ces composants, le lindane, un insecticide toxique encore présent aujourd’hui dans les sols et dans l’air… plus de 20 ans après son interdiction en France. Avant d’être prohibé, le lindane était majoritairement utilisé dans l’agriculture. Mais aussi dans certains produits anti-poux et des produits ménagers. Le montage en tête d'article revient sur les premières alertes concernant sa nocivité. Pourtant, la société Rhône Poulenc, qui fabriquait l'insecticide, le garantissait biodégradable. En 1985, son directeur précisait : « C’est pas un produit polluant mais c’est un produit actif, c'est-à-dire qu’il intervient dans la biologie, et il est là pour supprimer de la vie des insectes. » 

Premières alertes dans les années 1980

Pourtant, à cette époque, la toxicité du lindane est déjà pointée du doigt. Agriculteurs et consommateurs dénonçaient une contamination des terres et des nappes phréatiques. Des craintes confirmées par Guy Dirheimer, professeur de Toxicologie, en 1983 :  « C’est un toxique du système nerveux central... » .

En 1989, un incident relançait le débat sur la toxicité de l’insecticide. Le naufrage dans la Manche d’un cargo transportant un conteneur de Lindane. Une menace grave pour l’environnement. A cette époque, le lindane était déjà classé comme “modérément dangereux” par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais le gouvernement français n'allait pas assez loin selon Daniel Bosquet, un élu “Verts” : « Ce produit dangereux est complètement interdit en Allemagne, aux Etats-Unis, or, en France, on en trouve encore dans un certain nombre de produits ménagers (...) Je crois qu’il faut l’interdire complètement parce que même en le respirant, c'est quelque chose de très, très, dangereux. Donc il faut agir là-dessus. »

La mesure sera prise neuf ans plus tard, en 1998, le ministre de l’agriculture interdisant alors l’usage du lindane dans les exploitations agricoles. Mais en 2021, l’insecticide qui s'avère ultra résistant, est toujours régulièrement retrouvé dans les analyses de qualité de l’air. L'étude de Santé Publique France recommande donc de varier son alimentation, d’y intégrer des aliments biologiques et surtout d’aérer son logement.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.