Aller au contenu principal
La lettre au Père Noël, un service public depuis 1962

La lettre au Père Noël, un service public depuis 1962

Comme chaque année, les enfants peuvent écrire au Père Noël. Un service gratuit mis en place par La Poste en 1962 ! Retour sur une opération de communication réussie devenue depuis une tradition.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 05.11.2019 - Mis à jour le 16.11.2021
 

Comme chaque année à pareille époque, les enfants peuvent écrire leur lettre de souhaits au Père Noël. Depuis lundi 15 novembre, des listes de jouets du monde entier arrivent au bureau de poste de Libourne. 

Dans les étoiles, au deuxième nuage à gauche ou dans la forêt lointaine. Toutes les adresses mènent au Père Noël. Enfin, plutôt au service exceptionnel mis en place par La Poste depuis 1962 ! Cette année-là, c’est le ministre des postes télégraphes et téléphones Jacques Marette qui lance l'opération. Le but : inciter les enfants dès le plus jeune âge à écrire des lettres. Quatre ans après le lancement, les PTT expliquaient le principe de la boîte aux lettres du Père Noël.

"L’administration des PTT a voulu que tous les enfants qui écrivent au Père Noël aient une réponse, alors elle a créé un service centralisé (...) Tous ces envois nous parviennent et là nous les traitons."

Dès 1967, ce service est transféré à Libourne en Gironde. Le principe reste le même : les lettres sont lues et les enfants reçoivent en retour une carte du Père Noël.

Ce qui était une opération de communication des PTT devient alors une tradition… Au point qu’une logistique nationale se met en place tous les ans à compter du mois de novembre ou en décembre.

"Au début, dix lettres par jour, maintenant une centaine. PTT et SNCF se dépêchent de tout envoyer à Libourne. C’est là la succursale du Père Noël. Il répondra à chaque lettre. Il n'y a pas que les enfants qui prennent ça très au sérieux !", dit le commentaire.

En effet, face à ce succès, certains ont voulu surfer sur le phénomène ! Loin du service gratuit de La Poste, des numéros spéciaux avec appels surtaxés et répondeur automatique sont apparus dans les années 90 pour joindre le Père Noël... 

Aujourd’hui, il y a le téléphone, les emails, les sms… Mais la bonne vieille lettre reste indétrônable. En 2016, le bureau de Libourne en a reçu 1,2 million. Venant majoritairement de France mais aussi de 140 pays étrangers !

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.