Aller au contenu principal
Les îles Marquises, entre tradition et modernité en 1977

Les îles Marquises, entre tradition et modernité en 1977

Emmanuel Macron est arrivé lundi sur l'île d’Hiva-Oa, l'une des six îles de l'archipel des Marquises. Ce reportage nous dévoile la vie quotidienne des Marquisiens à la fin des années 70, tiraillés entre tradition et quête du modernisme.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 26.07.2021 - Mis à jour le 26.07.2021

Les îles Marquises, entre tradition et modernité en 1977

Emmanuel Macron est arrivé lundi sur l'île d’Hiva-Oa, l'une des six îles de l'archipel des Marquises. Ce reportage nous dévoile la vie quotidienne des Marquisiens à la fin des années 70, tiraillés entre tradition et quête du modernisme.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 26.07.2021 - Mis à jour le 26.07.2021
Les îles Marquises - 1977 - 11:02 - vidéo
 
Les îles Marquises - 1977 - 11:02 - vidéo

Lundi 26 juillet, le chef de l’Etat a entamé son voyage officiel de quatre jours en Polynésie sur l'île de Hiva-Oa, dans les Marquises. il s'est rendu au cimetière où le chanteur Jacques Brel et le peintre Paul Gauguin sont tous deux enterrés, face à l’océan. Emmanuel Macron a ensuite assisté à une grande au bord de l'eau, dans la tradition marquisienne.

Les îles Marquises sont situées à 1500 km au nord-est de Tahiti, pour une superficie totale de 13 000 km carrés. L'archipel se divise en deux groupes de six îles. Ce reportage de 1977 nous dévoile à quoi ressemblait les Marquises, découvertes en 1795. Elles étaient alors menacées d'un isolement incompatible avec développement économique. Le reportage débute dans l'île principale du groupe sud, à Hiva-Oa, dans son village principal de Atuona, 400 habitants, où repose le peintre Paul Gauguin. Sortie de l'isolement, l'île bénéficie à l'époque d'une liaison hebdomadaire avec Tahiti et Papeete mais reste encore enclavée. "On y a conservé du mode de vie ancestral quelques coutumes totalement disparues de Tahiti…", précise le commentaire. Découvrez la vie quotidienne des insulaires et les transformations auxquelles ils étaient confrontés.

Emmanuel Macron est le premier président de la République à se rendre dans les Marquises. Il a été chaleureusement accueilli par la maire de la commune d'Hiva-Oa Joelle Frebault : "Bienvenue chez nous, bienvenue chez vous !". Au cours de la cérémonie traditionnelle, plusieurs centaines de danseurs ont dansé une "Mave maï", une danse d'accueil avec chants et tambours, avant d'entonner la Marseillaise face à l'océan. Emmanuel Macron a même été rebaptisé d'un nom marquisien signifiant "le grand chef qui marche et qui ira loin".

Conquis par cet accueil chaleureux, le chef de l'Etat a réaffirmé son engagement dans le soutien de la candidature des îles Marquises au patrimoine mondial de l'Unesco, déclarant dans son allocution l'importance du patrimoine naturel de l'archipel pour la planète entière : "Cette nature, cette biodiversité, ce n'est pas un mot technique. C'est votre vie, ce sont vos paysages, ce sont vos oiseaux. Ce sont nos paysages, ce sont nos oiseaux".

Le président doit rester quatre jours en Polynésie Française.

Pour aller plus loin

 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.