Aller au contenu principal
«Les animaux du monde», une émission pas si bête

«Les animaux du monde», une émission pas si bête

En cette Journée mondiale des animaux, nous vous proposons une madeleine de Proust télévisuelle qui fit le bonheur des amateurs de faune sauvage entre les années 70 et 90. «Les animaux du monde», le plus célèbre des magazines animaliers de la télé dont le générique ne vous est sans doute pas inconnu.

 

Par Florence Dartois - Publié le 24.09.2018 - Mis à jour le 04.10.2022
 

Attention émission culte ! Quel que soit votre âge, son générique vous est sans doute familier. Il s'agit de l'émission « Les animaux du monde ». Diffusée deux fois par mois sur Antenne 2 à partir du 25 septembre 1968, le programme allait ensuite s'installer sur TF1, avec le succès qu'on lui connait, de janvier 1969 à avril 1990.

« Les animaux du monde » était un magazine consacré aux animaux dans leur grande variété, aussi bien la faune sauvage que les animaux plus familiers de nos forets ou des campagnes. Il alternait sujets en plateau, avec invités et des reportages tournés en extérieur, souvent au bout du monde. Diffusée deux fois par mois, l'émission a d'abord été produite, réalisée et présentée par François de La Grange et Marlyse Lowenbach (sa femme), ou Marie-Josée Neuville.  La caution scientifique était apportée par des scientifiques qui intervenaient régulièrement, tels Francis Petter, sous-directeur au Muséum, Pierre Pfeiffer, chargé de recherches au CNRS ou Antoine Reille, maître assistant à la faculté des sciences, et bien-sûr le très médiatique vétérinaire Michel Klein. Sans oublier les nombreux « invités » de poils, plumes, écailles et fourrures pas toujours très coopératifs sur le plateau.

Un générique culte

S'il existe trois versions animées et musicales du générique, c'est la troisième qui reste dans la mémoire du téléspectateur, avec son célèbre «Pom Pom Pom Pom Pom Pom Pom Pom Pom Pom». La version à découvrir en tête d'article est celle diffusée en 1977. Il s'agit de la troisième version animée, créée à la création de TF1, en 1976, avec une musique inchangée jusqu'à la fin de la diffusion du programme en 1990. Mais il existe également deux autres versions du générique réalisé entre 1969 et 1970. La première comporte le morceau soul bossa nova de Quincy Jones. La deuxième comporte la musique composée par Daniel Faure et Jean Musy avec un montage d'animations différent du premier.

Au décès de François de La Grange, en 1976, sa veuve a poursuivit la production de l'émission avec Antoine Reille. « Les animaux du monde » a disparu de la grille de TF1 le 29 avril 1990.

Mais pour évoquer l'éclectisme et la qualité de cette émission, il faut s'arrêter sur l'originalité sa production, et sur la modernité de sa programmation, qui résonne encore aujourd'hui. Il était déjà souvent question de braconnage, de disparition des espèces, d'exploitation de la nature et de ses conséquences sur la population animalière. Autant de thèmes au centre de l'actualité de nos jours. Pour appréhender l'intemporalité et la modernité des sujets traités, rien ne vaut les images. Nous vous invitons à découvrir ci-dessous quelques passages emblématiques du programme.

Une émission avant-gardiste

Dans une émission consacrée aux rapaces exotiques, en 1969, François de la Grange présente en plateau des vautours de Ruppel et Orican.

François de la Grange présente le guépard apprivoisé du parc zoologique de La Palmyre, en 1970.

Un pangolin, qui bien avant de faire parler de lui lors de la pandémie de Covid-19, avait chamboulé le plateau en 1969.

Présentation d'un pangolin
1969 - 04:39 - vidéo

Des tigres en plateau pour dénoncer le braconnage en 1975.

Tigres en péril
1975 - 02:53 - vidéo

La naissance en direct, filmée à Vancouver, d'un bébé béluga en 1981.

Espèce vivant en Australie, et aujourd'hui presque disparue à cause de la sécheresse et les incendies, l'ornithorynque avait été filmé pour l'émission, dans son milieu naturel, en 1982. A l'époque, ils étaient encore nombreux à peupler ce continent.

L'ornithorynque
1982 - 04:11 - vidéo

« Célèbre habitant des eaux douces d'Australie qui semble pour l'instant mieux supporter les transformations induites par le développement humain ».

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.