Aller au contenu principal
Le Red Star, «la Vieille dame» du football français ?

Le Red Star, «la Vieille dame» du football français ?

Et si le Red Star était en termes de longévité dans le football français ce que la Juventus de Turin, surnommée «la Vieille dame», est au football italien ? Alors que le club, fondé à Paris en 1897 par Jules Rimet et basé à Saint-Ouen depuis 1909, vient d'être racheté mercredi 11 mai par un fonds d'investissement américain, nous rappelons l'histoire de ce club mythique du foot français.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.05.2022
Histoire du red star - 1993 - 02:22 - vidéo
 

« C’est une étape majeure dans la grande et prestigieuse histoire du Red Star FC, longue de 125 ans », a publié mercredi 11 mai sur son compte Twitter le club de Saint-Ouen, qui annonce ainsi son rachat par un fonds d'investissement américain : « À l’issue d’une procédure de consultation et d’agrément, le club à l’Étoile Rouge est désormais détenu à 100% par 777 Partners », peut-on lire sur le même tweet. 

Le Red Star, aujourd'hui le club phare de la banlieue nord parisienne (de 2003 à 2012, son nom était accolé du 93, chiffre du département de la Seine-Saint-Denis), aura été durant sa longue histoire l'un des clubs mythiques de la capitale, et plus généralement du football français.

C'est en 1897 qu'un modeste ouvrier, Jules Rimet (qui créera plus tard la Fédération française de football et la coupe du monde de football), habitant le 7e arrondissement, un coin alors populaire de Paris, fonde le Red Star Club français, un ensemble omnisport guidé par des idées progressistes, mêlant catholicisme de gauche et considérations sociales et ouvrières. Ses premiers terrains d'entraînement ne seront autres que l'esplanade des Invalides et le Champ de Mars, avant d'investir un terrain au niveau du métro Grenelle. En 1909, le club déménage à Saint-Ouen, tout près des célèbres puces, à la frontière avec Paris, et y inaugure la même année son stade, le même que le club occupe toujours aujourd'hui, d'abord appelé « de Saint-Ouen » puis « de Paris » et qui sera rebaptisé par la suite « Stade Bauer ».

Mythique stade Bauer

Alors que les débuts du club de football ne sont pas spectaculaires, le Red Star inscrit son nom dans le palmarès du foot français pendant l'Entre-deux-Guerres, avec 5 victoires en coupe de France entre 1921 et 1942. Une belle histoire que rappelle ce sujet diffusé le 20 septembre 1993 par France 3 Ile-de-France à l'occasion du 1000e match en D2 du club de Saint-Ouen. Dans ce sujet, placé en tête d'article, on aperçoit de nombreux plans du stade Bauer (avant sa rénovation en cours), ainsi que les couleurs vertes traditionnelles du club. Le sujet égrène les noms de grands joueurs qui ont marqué Saint-Ouen : « 77 internationaux ont porté les couleurs du Club, Lucien Gamblin, Eugène Nicolaï, Alfred Aston, André Simonyi dans les années 10 à 40, des goals de légende, Julien Darui et Christian Laudu [sans oublier Pierre Chayriguès, NDLR], mais aussi Nestor Combin, Roger Magnusson, Safet Sušić et bien d’autres ont enflammé le public du mythique stade Bauer. »

Face à la caméra de France 3, l'une des légendes du club, Christian Laudu, gardien de but entre 1968 et 1975, se souvient de l'ambiance : « C’est surtout la chaleur humaine qui se dégageait de ce stade qui était enclavé dans les puces. Avec tous ces supporteurs, toute l’amitié qu’on y rencontrait. Et c’est vrai on représentait quand même la capitale à ce moment-là. On était pas un club de banlieue, on était vraiment des Parisiens à part entière et on a fait vibrer beaucoup le public. »

En 1978, un dépôt de bilan relègue le club en Division d'honneur (championnat régional). Le Red Star finit par remonter en D2 en 1982 et rêve dans les années 1990 d'intégrer la D1 et le Stade de France tout proche. Mais au début des années 2000, le club chute à nouveau au niveau régional, avant de remonter, à nouveau provisoirement, en Ligue 2 (ancienne D2) en 2015. Actuellement, le Red Star dispute le championnat de National (l'équivalent de la troisième division).

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.