Aller au contenu principal
Le jour où Jean-Marc Bosman a révolutionné la planète football

Le jour où Jean-Marc Bosman a révolutionné la planète football

Le PSG aurait proposé un salaire annuel de 50 millions d'euros à Kylian Mbappé pour qu'il reste dans le club. Un nouveau symbole des sommes astronomiques en jeu dans le football, rendues possible par l'arrêt Bosman en 1995.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.02.2020 - Mis à jour le 02.03.2022
 

Il y a vingt sept ans, en 1995, l'arrêt Bosman rendu par la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE) révolutionnait le football européen. Ultra-libéralisation du recrutement des joueurs, flambée des salaires, football à deux vitesses. Ce système porte le nom d'un footballeur belge, Jean-Marc Bosman. Que s’est-il passé cette année-là ? Qu’est-il devenu ? Il nous raconte dans la vidéo en tête de cet article. C'est en 1990 que la vie de ce footballeur va basculer.

5 ans après, le 15 décembre 1995, l'arrêt qui porte son nom permet de libérer les joueurs à la fin de leur contrat et leur circulation au sein de l'Europe. L'UEFA modifiera ses règlements la saison suivante et actera l'explosion du montant des transferts. L'arrêt Bosman sera complété par l'arrêt Malaja en 2002.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.