Aller au contenu principal
Le blocus de Berlin, première crise majeure de la Guerre froide

Le blocus de Berlin, première crise majeure de la Guerre froide

Le 12 mai 1949, le blocus de Berlin prenait fin. Depuis le mois de juin 1948, les Soviétiques bloquaient toutes les voies d'accès aux trois secteurs occidentaux de Berlin. Une crise qui révélait la détermination des Etats-Unis et marquait le début de la Guerre froide...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 16.10.2009 - Mis à jour le 07.05.2019

Le blocus de Berlin, première crise majeure de la Guerre froide

Le 12 mai 1949, le blocus de Berlin prenait fin. Depuis le mois de juin 1948, les Soviétiques bloquaient toutes les voies d'accès aux trois secteurs occidentaux de Berlin. Une crise qui révélait la détermination des Etats-Unis et marquait le début de la Guerre froide...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 16.10.2009 - Mis à jour le 07.05.2019
Ravitaillement de Berlin par avion - 1948 - 01:08 - vidéo
 
Ravitaillement de Berlin par avion - 1948 - 01:08 - vidéo
Le 24 juin 1948, les Soviétiques bloquent toutes les voies d'accès aux trois secteurs occidentaux de Berlin (américain, britannique et français). C'est le début d'un blocus qui va durer jusqu'en mai 1949. Pour montrer leur détermination à ne pas abandonner Berlin-Ouest aux Soviétiques, les Américains et leurs alliés mettent en place un pont aérien qui va permettre le ravitaillement de Berlin Ouest. C'est l'un des premiers événements marquants de la Guerre froide...

Comment en est-on arrivé là, trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale ? 

Ce sont les Soviétiques qui entrent les premiers dans Berlin, capitale du IIIe Reich. Le 8 mai 1945 marque la capitulation du régime nazi et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Si la partition de l'Allemagne et de Berlin entre Alliés et Soviétiques avait été décidée quelques mois auparavant lors de la conférence de Yalta (du 4 au 11 février 1945), les Soviétiques sont bel et bien en position de supériorité dans la capitale allemande.

Les tensions entre ces alliés de circonstance contre le nazisme que sont les Occidentaux et les Soviétiques se font vite jour, dès la fin de la guerre, si bien que Winston Churchill parlera d'un "rideau de fer qui est tombé sur le continent", lors d'un discours en 1946, et qu'en 1947, l'expression "guerre froide" sera prononcée pour la première fois par l'Américain Bernard Baruch. 

A Berlin, la situation se détériore précisément lorsque les Alliés annoncent une réforme monétaire en créant le Deutsch Mark le 18 juin 1948, pour relancer l'activité économique dans leurs zones d'occupation. Cinq jours plus tard, les Soviétiques introduisent à leur tour leur propre monnaie et bloquent toutes les voies d'accès aux secteurs occidentaux de la ville. Les Américains mettent alors en place le fameux pont aérien, qui va permettre de montrer aux Soviétiques leur volonté de conserver Berlin Ouest. Le face à face aboutira sur une "victoire" alliée, puisqu'en mai 1949 les Soviétiques lèvent le blocus de la ville. La première manche d'une longue série de tensions, qui aboutiront, en 1961, à la construction du Mur de Berlin... 

Pour aller plus loin : les dossiers consacrés à la construction du mur de Berlin, à la vie des 2 côtés du mur de Berlin et à la chute du mur de Berlin


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.