Aller au contenu principal
La Séquence du spectateur : le mariage du cinéma et de la télé

La Séquence du spectateur : le mariage du cinéma et de la télé

Le 11 février 1989, après 35 ans d’existence, l’émission "La Séquence du spectateur" disparaissait du petit écran. Personne n’a oublié son célèbre générique et la voix-off de Catherine Langeais qui présentait les bandes annonces des films. Séquence nostalgie.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.02.2019 - Mis à jour le 03.05.2019

La Séquence du spectateur : le mariage du cinéma et de la télé

Le 11 février 1989, après 35 ans d’existence, l’émission "La Séquence du spectateur" disparaissait du petit écran. Personne n’a oublié son célèbre générique et la voix-off de Catherine Langeais qui présentait les bandes annonces des films. Séquence nostalgie.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.02.2019 - Mis à jour le 03.05.2019
Générique "la séquence du spectateur" - 1967 - 00:31 - vidéo
 
Générique "la séquence du spectateur" - 1967 - 00:31 - vidéo
Le 11 février 1989, après 35 ans d’existence, l’émission La Séquence du spectateur disparaissait du petit écran. Personne n’a oublié son célèbre générique et la voix-off de Catherine Langeais qui présentait les bandes annonces des films. Séquence nostalgie.

Un générique célébrissime…

Ce générique, c’est celui de La séquence du spectateur, sur la musique de cha cha cha On the Desert Road composé par Charles Telmage en 1953 et interprété par Juan Montego & The Kingstone Orchestra.

À l'origine de l'émission, en 1953, l'indicatif musical du générique était La ronde, une musique d'Oscar Strauss composée pour le film éponyme de Max Ophuls en 1950.

Le choix des téléspectateurs

La Séquence du spectateur était une émission d'actualité cinématographique, mais pas seulement, puisque les téléspectateurs envoyaient une carte postale en y inscrivant le titre du film dont ils voulaient revoir un extrait. Elle a été créée par Claude Mionnet et diffusée chaque dimanche à midi sur la première chaîne puis sur TF1, du 20 octobre 1953 jusqu'au 11 février 1989.

En 1978, pour les 25 ans de l’émission Catherine Langeais revient sur le succès de ce programme imaginé par Claude Mionnet pour la radio puis adapté pour la télé. Catherine Langeais évoque ses propres débuts à la télé et confie son attachement aux téléspectateurs.

"Ça passe à l’heure de midi le dimanche, c’est tout à fait favorable mais ça nous limite le choix parce qu’il est évident qu’un midi à dimanche, on ne peut pas passer des séquences de films tels qu’on les conçoit actuellement. C’est vous dire, que dans l’ensemble, nous avons plutôt des films relativement anciens."

Début de l’émission et résumé du film Une ravissante idiote d’Edouard Molinaro (1978)

La voix-off de Catherine Langeais

Le programme proposait des extraits et bandes annonces de films, présentés en voix-off par Catherine Langeais, un record pour une voix off française. Présentation du film Le chat, interprété par Jean Gabin et Simone Signoret.

Les enfants aussi…

Une déclinaison pour les enfants était proposée le jeudi à midi avec La Séquence du jeune spectateur présentée par une marionnette prénommée Claire.

Un record de longévité

Elle fait partie du record des émissions télévisées ayant la plus grande longévité du PAF, après Le Jour du Seigneur, Des chiffres et des lettres, Auto-moto, Thalassa, Stade 2, 30 millions d'amis et Téléfoot

Florence Dartois


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.