Aller au contenu principal
La reconnaissance du génocide ouïghour en débat

La reconnaissance du génocide ouïghour en débat

L'Assemblée nationale a adopté jeudi 20 janvier une résolution dénonçant le « génocide » des Ouïghours par la Chine, et demandant au gouvernement d'en faire de même. Un homme se bat en France depuis des années pour que cette reconnaissance soit faite, Raphaël Glucksmann. Avec lui, nous revenons sur le sort de cette minorité.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.01.2022 - Mis à jour le 20.01.2022
 

Reconnaître le « génocide » des Ouïghour, cette minorité musulmane, turcophone, réprimée par le gouvernement chinois, dans la province du Xinjiang : c’est ce qui a été demandé aux députés français, jeudi 20 janvier, avec le vote d'un projet de résolution condamnant les crimes contre l’humanité commis par la Chine contre les Ouïghour.

Pour Raphaël Glucksmann, ça ne fait aucun doute, c’est un génocide, et il a fait de la défense des Ouïghours son combat de député européen. L’un des premiers reportages sur cette minorité, c’est dans l’émission « Géopolis », en 1999. Déjà, on y parle stérilisation et contrôles des naissances.

Mobilisation générale ?

Pendant longtemps, le sort des Ouïghours a été passé sous silence. C’est près de dix ans plus tard, en 2008, que les journalistes vont à nouveau s’y intéresser. Quand la Chine organise les Jeux olympiques d’été à Pékin.

Stérilisations forcées, surveillance et puis, en 2018, des ONG révèlent l’existence de camps de redressement. Mais la France ne reconnaît toujours pas le génocide en cours. En février, les JO d’hiver auront lieu à Pékin. Seront-ils un moment de mobilisation générale pour le peuple ouïghour ?

Pour les créateurs de contenus

Vous souhaitez créer des contenus sur les Ouïghours ? Un dossier de clips est disponible sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels du numérique.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.