Aller au contenu principal
La prise en charge des enfants placés

La prise en charge des enfants placés

Ce 11 janvier, députés et sénateurs tenteront de se mettre d’accord sur un projet de loi sur la protection des enfants placés. Depuis des années, on cherche à mieux prendre en charge, à protéger ces enfants.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.01.2022
la prise en charge des enfants placés - 2022 - 02:55 - vidéo
 

Ce 11 janvier, députés et sénateurs tenteront de se mettre d’accord sur un projet de loi sur la protection des enfants placés, ces enfants pris en charge par l’aide sociale à l’enfance. Parmi les dispositions majeures : l’interdiction de les héberger dans des hôtels et essayer au maximum de les confier à des membres de leur famille. Depuis des années, on cherche à mieux prendre en charge, à protéger ces enfants.

Depuis des décennies, en effet, la société est censée protéger ces enfants, orphelins ou dont la garde a été retirée aux parents. Dans les années 50, certains sont placés dans des « Maisons », sortes de foyers d’accueil. L’autre solution est le placement dans des familles d’accueil. Jusque dans les années 70, l’Assistance publique a par exemple placé des dizaines de milliers d’enfants dans le Morvan. Véritable terre d’accueil, où parfois, ils servaient de main-d'œuvre aux familles d’agriculteurs.

Mesure de placement

Ailleurs, heureusement, des villages entiers se sont illustrés dans l’accueil de ces enfants comme Bouyon, dans l’arrière-pays niçois, où est né un village-enfants, ou des fratries entières ont été recueillies par des parents de substitution. Une vie heureuse. C’est tout l’enjeu.

Alors, dans les années 70, l’accueil de ces enfants se professionnalise pour mieux les protéger. Et puis, par la suite, éviter de séparer les fratries. En 1996, des écoliers de CM2 soufflent l’idée aux députés. Le projet de loi est adopté : on ne sépare plus les fratries. On travaille en outre de plus en plus à conserver les liens entre parents et enfants. Mais la prise en charge de ces enfants peut encore être améliorée. 

En France, chaque année, ils sont environ 150.000 à faire l’objet d’une mesure de placement.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.