Aller au contenu principal
La mort, «une chose mystérieuse», attisait la curiosité de Michel Bouquet

La mort, «une chose mystérieuse», attisait la curiosité de Michel Bouquet

Le comédien, disparu mercredi 13 avril à l'âge de 96 ans, évoquait ce mystère qui l'intriguait avec Michel Field en 1993.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 13.04.2022
Michel Bouquet à propos de la mort - 1993 - 00:38 - vidéo
 

Michel Bouquet a traversé l'histoire contemporaine du théâtre et du cinéma. Sacré par ses pairs à deux reprises à la cérémonie des Molières en 1998 pour Les Côtelettes et en 2005 pour Le Roi se meurt, d’Eugène Ionesco qu’il avait jouée plus de 800 fois, il avait été couronné pour l'ensemble de sa carrière théâtrale en 2014. Le comédien avait annoncé son retrait des planches, après 75 ans de carrière, en 2019. Le cinéma lui a aussi offert de grands rôles, à l'image de Monsieur Charme dans le film La joie de vivre, réalisé par Roger Guillot, en 1993.

L'archive en tête d'article date de mars 1993. A l'occasion de la sortie du film Michel Bouquet était venu sur le plateau du « Cercle de minuit » pour évoquer son personnage de veuf qui attendait avec impatience de retrouver sa femme décédée, et qui, grâce à une infirmière, aller retrouver sa joie de vivre.

Ce rôle parlant de la mort et de l'euthanasie aller lui donner l'occasion d'évoquer sa propre perception de la mort.  A 68 ans, elle ne l’effrayait pas, même s’il reconnaissait y penser parfois. A ses yeux, la mort restait un passage vers l’inconnu, « une chose mystérieuse, complètement inconnue » qui pouvait « exciter une certaine curiosité » chez lui.

Le 16 mars 1993, au micro d'Elise Lucet, Michel Bouquet évoquait à nouveau son rôle dans ce film au thème lourd sans jamais devenir sombre.

Michel BOUQUET, "La joie de vivre"
1993 - 04:05 - vidéo

Michel Bouquet sur madelen

Retrouvez une sélection de films et de pièces - TartuffeLe Malade imaginaire, etc. - sur le site de streaming de l'INA. « Pour mieux regarder le réel, être contemporain de toutes les malversations possibles, et pour tenir le coup (aussi), être comédien m’a paru comme une distraction totale », disait-il. 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.