Aller au contenu principal
La mort expliquée par des enfants aux adultes en 1977

La mort expliquée par des enfants aux adultes en 1977

Enfance ne rime pas toujours avec insouciance. Et quand on interroge des écoliers sur un sujet sérieux comme la mort, leurs réponses sont souvent pleines de bon sens, de sensibilité et d'espoir.

Par Florence Dartois - Publié le 07.10.2021
Des enfants suisses parlent de la mort - 1977 - 04:40 - vidéo
 

Quand on interroge des enfants sur un sujet aussi sérieux que la mort, les réponses fusent comme des évidences pleines de bon sens, et de sensibilité, mais jamais tristes. Ces petits écoliers suisses interrogés dans leur classe, en 1977, s'interrogent sur l'utilité de la mort, les sentiments qu'elle suscite chez eux et chez les autres. Il sera aussi question de l'existence de l'âme...

Leurs convictions sont parfois surprenantes de sincérité, comme de naïveté, mais toujours positives. Voici un florilège de ce débat tout en délicatesse.

"Si tout le monde vivrait et ne mourrait jamais ! On trouverait presque plus rien à manger, on se bousculerait tellement il y aurait du monde".

"C'est comme si on passait une nuit sans rêve, seulement ça dure longtemps".

"L'âme monte au ciel et après… je ne sais pas".

"Si on n'avait pas d'âme, on ne pourrait pas voir, on serait comme aveugle".

"On est plus puissant et on peut voir tout ce qui se passe sur Terre".

"L'âme c'est une chose invisible qui sert à aimer"...

Découvrez la suite de ces réflexions enfantines dans la vidéo en tête d'article. Une séquence extraite de l'émission "C'est pas sérieux" du 24 avril 1977.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.