Aller au contenu principal
La cérémonie du soldat inconnu, un rite mémoriel de plus en plus politique

La cérémonie du soldat inconnu, un rite mémoriel de plus en plus politique

Le 11 novembre 1918, l’armistice marquait la fin de la Première Guerre mondiale. Pour honorer la mémoire d’1 million 400 000 morts, se mettait en place dès 1920 un rite mémoriel avec la tombe du soldat inconnu. Une cérémonie qui s’est politisée au fil des ans. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.11.2020 - Mis à jour le 12.11.2020

La cérémonie du soldat inconnu, un rite mémoriel de plus en plus politique

Le 11 novembre 1918, l’armistice marquait la fin de la Première Guerre mondiale. Pour honorer la mémoire d’1 million 400 000 morts, se mettait en place dès 1920 un rite mémoriel avec la tombe du soldat inconnu. Une cérémonie qui s’est politisée au fil des ans. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.11.2020 - Mis à jour le 12.11.2020
 

Le 11 novembre 1918, l’armistice marquait la fin de la Première Guerre mondiale. Pour honorer la mémoire d’1 million 400 000 morts, se mettait en place dès 1920 un rite mémoriel avec la tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe. Une cérémonie qui s’est politisée au fil des ans. Cyrille Beyer


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.