Aller au contenu principal
L'invisibilité des rappeuses françaises

L'invisibilité des rappeuses françaises

Quand on parle de rappeuses françaises, un nom vient dans tous les esprits : Diam’s. 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 25.10.2021 - Mis à jour le 02.05.2022
"L'invisibilité des rappeuses françaises " - 2021 - 02:42 - vidéo
 

Quand on parle de rappeuses françaises, un nom vient tout de suite dans les esprits : Diam’s. L'artiste est pourtant à la retraite depuis 2012. Aucune artiste féminine ne l'aurait donc remplacée depuis ?

Les rappeuses françaises ne manquent pas mais sont quasi invisibles du grand public. Problème de médiatisation ? De distribution ? Récemment, la série « Validé » a mis en lumière une rappeuse, chose rare. Aujourd'hui l’univers du rap reste encore majoritairement masculin mais la jeune génération s’organise. Série, concert, festival, la scène tend à se féminiser un peu plus.

L’occasion de revenir, à travers un montage d'archives, sur la médiatisation des rappeuses. Comment le sont-elles ?  Et de quelle manière ?

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.