Aller au contenu principal
L'interview «haut perchée» de Jean-Pierre Cassel, un jeune comédien très doué

L'interview «haut perchée» de Jean-Pierre Cassel, un jeune comédien très doué

Il y a 15 ans disparaissait Jean-Pierre Cassel. Comédien, danseur, chanteur, l'artiste possédait un vaste éventail de dons. À ses débuts, les journalistes chargés de l'interviewer semblaient eux-mêmes bluffés par tant de facilités.

Par Florence Dartois - Publié le 14.04.2022
 

Jean-Pierre Cassel est décédé le 19 avril 2007, il y a 15 ans. Né en 1932 d’un médecin et d'une chanteuse d'opéra épris d’art et de spectacle, Jean-Pierre Crochon, de son vrai nom, commence à suivre des cours de théâtre au Cours Simon juste après avoir passé son baccalauréat. L’apprenti comédien voue également une passion pour la comédie musicale et la danse, notamment les claquettes. Il débute au théâtre, puis au cinéma, en 1953, à 21 ans. Il atteindra la notoriété en 1960 grâce au film Les jeux de l'amour de Philippe de Broca. Dès lors, le succès ne le quittera plus.

L’archive proposée en tête d’article présente l’une de ses premières interviews réalisée le 22 janvier 1961 au gymnase de Pigalle. Une interview plutôt originale puisque la nouvelle coqueluche du cinéma répond perché sur un trapèze ! A l’époque, il répète un numéro pour le Gala de l’Union avec sa partenaire, elle aussi prometteuse, Françoise Dorléac (la sœur de Catherine Deneuve) que l'on aperçoit en fin de reportage.

Un surdoué très modeste

Quelques jours plus tôt, Jean-Pierre Cassel s’est fait remarquer pour son interprétation d’une scène de Désiré de Sacha Guitry dans l’émission « L’Ecole des vedettes », un programme destiné à mettre en lumière les nouveaux talents du théâtre ou de la chanson. Le journaliste visiblement conquis ne va cesser de le complimenter tout au long de l'entretien. Mais il est vrai que le jeune homme semble posséder de nombreux talents (télévision, cinéma, théâtre, danse…) détaillés lors de cet entretien.

Il l’interroge en premier lieu sur cette scène particulièrement réussie de Désiré et lui demande ce qui a été le plus « acrobatique » à cette occasion : « Le trapèze ou la télévision ? ». Le comédien révèle que cette prestation télévisée a été véritablement « acrobatique » puisqu’il a dû apprendre « en 3 ou 4 heures, 300 lignes de textes » pour enregistrer la scène.

La suite de l'échange s'oriente sur sa carrière d'acteur au cinéma d'abord (à l’époque, il a déjà tourné 4 films), et au théâtre où il a eu « la chance de créer deux pièces », dont L’Idiote de Marcel Achard, avec Annie Girardot, qu'il joue alors. Ils évoquent bien-sûr la danse où il excelle également, une discipline que l'artiste assure ne pratiquer qu' « à ses moments perdus ». Ce jour-là, Jean-Pierre Cassel ne tranche sur l'art qu'il préfère, entre jouer, chanter ou danser : « j’aime celui que je fais, au moment où je le fais », conclura-t-il.

Une scène d'anthologie

Pour conclure, nous vous présentons ci-dessous la scène de Désiré, si bluffante, évoquée dans l'interview. Jean-Pierre Cassel y joue un numéro de charme pour obtenir par ruse une place valet de chambre. Un vrai rôle de composition pour cet acteur aussi irrésistible que surdoué à qui tout réussissait.

A revoir sur madelen

Réticente à se marier, Silvia se fait passer pour sa servante afin de rencontrer incognito l'homme qu'on lui destine. Elle pourra ainsi étudier le caractère et le comportement de son promis. Mais le jeune homme aura recours au même stratagème... Jean-Pierre Cassel, Claude Brasseur, et Danièle Lebrun dans une mise en scène soignée, signée Marcel Bluwal.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre madelen

Découvrez  l'offre de streaming illimité de l'INA pour 2€99/mois, sans engagement et en intégralité.