Aller au contenu principal
"L'antisémitisme, une histoire fort longue mais qui n'est pas éternelle"

"L'antisémitisme, une histoire fort longue mais qui n'est pas éternelle"

Le procès de deux hommes, accusés du meurtre à caractère antisémite de Mireille Knoll, une vieille dame juive tuée chez elle en 2018, s'est ouvert mardi à Paris. Revenons sur les origines de l'antisémitisme avec les propos de Léon Poliakov, historien, en 1968.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 26.10.2021
 

Mireille Knoll a été tuée "parce que juive" avait clamé le président Emmanuel Macron. Le procès de deux hommes, accusés du meurtre à caractère antisémite de la vieille dame juive tuée chez elle en 2018, s'est ouvert mardi 26 octobre à Paris. Les juges d'instruction ont choisi de retenir le caractère antisémite sur la base d'une discussion rapportée par l'un des deux suspects. Le drame avait entraîné une grande "marche blanche" dans Paris et relancé le débat sur un "nouvel antisémitisme" lié à l'islamisme.

Dans l'archive en tête de cet article, l'historien Léon Poliakov revient en 1968 sur les origines proprement occidentales de l'antisémitisme, et notamment à partir du Moyen-Age.

Comme il le rappelle, l'antisémitisme en France est un mal ancien, "une histoire fort longue mais qui n'est pas éternelle". "L'antisémitisme est un phénomène de la civilisation occidentale", affirme-t'il. Selon lui, "pour l'église médiévale, le juif est le peuple déicide (...) et soumis à un statut infamant". Poliakov explique ensuite que, toujours au Moyen-Âge, le fait que le juif soit autorisé par sa religion à être usurier et prêteur jette sur lui l’opprobre du reste de la population. "Ils étaient entourés d'un halo de légendes, sensés dégager une odeur spéciale opposée à l'odeur de sainteté, et quand il y avait une épidémie, c'est que les juifs avaient empoisonné les puits, ils étaient donc les bouc-émissaires par excellence", dit Poliakov. Selon lui, un halo de suspicion et de haine a donc survécu. Il évoque notamment à ce sujet Le protocole des sages de Sion, ouvrage utilisé comme argument antisémite et de propagande par les nazis.

Pour les créateurs de contenus

Les équipes de mediaclip, une offre de l'INA pour les pros, ont sélectionné cette archive : Robert Badinter et l'antisémitisme ordinaire.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.