Aller au contenu principal
L'Afghanistan avant les talibans

L'Afghanistan avant les talibans

Les talibans, tenants d'une application obscurantiste de l'islam pour régir la vie publique, ont repris Kaboul. Les femmes risquent d'être leurs premières victimes. En 1961, l'écrivain Arnaud Desjardins traversait l'Afghanistan, seul avec sa caméra, il filmait un pays qui, notamment à Kaboul, entrait dans la modernité et les femmes aussi.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 17.08.2021 - Mis à jour le 17.08.2021

L'Afghanistan avant les talibans

Les talibans, tenants d'une application obscurantiste de l'islam pour régir la vie publique, ont repris Kaboul. Les femmes risquent d'être leurs premières victimes. En 1961, l'écrivain Arnaud Desjardins traversait l'Afghanistan, seul avec sa caméra, il filmait un pays qui, notamment à Kaboul, entrait dans la modernité et les femmes aussi.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 17.08.2021 - Mis à jour le 17.08.2021
Avant les Talibans - 2021 - 00:00 - vidéo
 
Avant les Talibans - 2021 - 00:00 - vidéo
Les talibans, tenants d'une application obscurantiste de l'islam pour régir la vie publique, ont repris Kaboul. Les femmes risquent d'être leurs premières victimes. En 1961, l'écrivain Arnaud Desjardins traversait l'Afghanistan, seul avec sa caméra, il filmait un pays qui, notamment à Kaboul, entrait dans la modernité. Les femmes étaient scolarisées, travaillaient.

Les talibans ont repris plusieurs villes importantes d'Afghanistan et ont poursuivi leur reconquête de l'Afghanistan, accélérée par l'annonce du retrait des troupes américaines du pays. Le 15 août, ils sont entrés dans Kaboul, ont investi les lieux de pouvoir, provoquant un vent de panique chez les expatriés et les Kabouliens qui ont tenté de fuir par le seul accès à l'extérieur toujours possible : l'aéroport. Les femmes sont au coeur des préoccupations. Comment seront-t-elles traitée ? Pourront-elles continuer à étudier, à enseigner et à travailler ? Il leur est d’ores-et-déjà interdit de se déplacer seules dans les rues. 

Ce montage nous transporte en 1961, Arnaud Desjardins traverse l'Afghanistan, seul avec sa caméra et filme un pays qui, notamment à Kaboul, entre dans la modernité. Les femmes sont alors libres d'aller à l'école, de se déplacer, de travailler. Le documentariste loue aussi l'hospitalité afghane : "Les femmes librement dévoilées sont chaque jour plus nombreuses (...) c'est le signe le plus frappant d'une profonde transformation sociale qui a commencé et qui ne s'arrêtera plus..."

Après 20 ans d'émancipation, ce retour en arrière est un échec de la politique américaine et occidentale sur place.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.