Aller au contenu principal
Les opposants aux JO d'hiver d'Albertville de 1992

Les opposants aux JO d'hiver d'Albertville de 1992

Un scandale financier et écologique. C’est ce que dénoncent les opposants aux Jeux Olympiques d’hiver 2030 qui seront organisés dans les Alpes françaises. Des manifestations ont eu lieu notamment à Annecy. Une situation qui en rappelle une autre. Retour à la fin des années 80, époque où Albertville venait d’être désignée ville hôte des JO d’hiver 1992.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 13.12.2023
 

L'ACTU.

Un scandale financier et écologique. C’est ce que dénoncent les opposants aux Jeux Olympiques d’hiver 2030, organisés dans les Alpes françaises. Des manifestations ont eu lieu notamment à Annecy. Une situation qui en rappelle une autre. Retour à la fin des années 80, une époque où Albertville en Savoie venait d’être désignée ville hôte des JO d’hiver 1992 et des manifestations d'opposants écologistes s'organisaient pour exprimer leur opposition. Une situation tendue à découvrir dans le montage proposé en tête d'article.

LES ARCHIVES.

17 octobre 1986. Albertville, en Savoie, est désignée ville hôte des JO d’hiver 1992. Une consécration ! Très vite, les chantiers colossaux démarrent. Les infrastructures sportives sortent de terre. Il faut aussi construire une autoroute jusqu’à Albertville. Cela nécessite des matériaux, comme du schiste. Il est extrait de la montagne, juste à côté d’Albertville, à Saint-Hélène sur Isère. Des images insupportables pour les militants écologistes. À Tignes aussi, le paysage est transformé. Les épreuves de ski acrobatique doivent s’y dérouler. La montagne est donc remodelée. Autre sujet de discorde, la piste de bobsleigh située à La Plagne.

Heureusement, le comité d’organisation des JO a pensé à tout ! Il a décidé d’offrir aux habitants… des masques à gaz ! Une situation intenable pour certains riverains. Des montagnes défigurées, des forêts déboisées, des sols pollués… Un bilan écologique accablant, dénoncé par Philippe Deletombe, un militant de la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature, à un journaliste : « "Si vous deviez distribuer des médailles pour les JO en ce qui concerne l’environnement ?". Sa réponse avec une pointe d’humour, "une grosse médaille en chocolat qu’on va manger au matin du 8 février.” »

Le 8 février 1992, date d’ouverture des JO d’Albertville ! Les écologistes choisirent ce jour précis pour lancer une opération coup de poing. En plein centre-ville, ils brandirent une flamme verte pour dénoncer des JO contre la nature. Un non-sens écologique. C’est aussi ce que dénoncent, 32 ans plus tard, les opposants aux JO d’hiver 2030, organisés dans les Alpes françaises.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.