Aller au contenu principal
«Un trou noir capture tout, même la lumière»

«Un trou noir capture tout, même la lumière»

La seconde image d'un trou noir a été dévoilée. Qu'est ce que ce phénomène ? En 2003, l'astrophysicien Jean-Pierre Luminet tentait d'y répondre.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.04.2019 - Mis à jour le 13.05.2022
Les trous noirs de la galaxie - 2003 - 01:32 - vidéo
 

La communauté scientifique avait attendu avec impatience le résultat. Une collaboration internationale d'astronomes a prouvé jeudi 12 mai en image la présence d'un trou noir supermassif au coeur de notre galaxie, Sagittarius A*. Il était déjà question de ce trou noir dans l'archive placée en tête de cet article.

Si ce phénomène fait l'objet de toutes les fascinations, c'est parce qu'il n'avait jamais été photographié avant 2019 mais seulement modélisé.

En 2019, les scientifiques avaient cherché à observer le phénomène par contraste, c'est-à-dire sur la matière qui l'entoure, comme l'expliquait l'astrophysicien Jean-Pierre Luminet en 2003 : «Le trou noir en lui-même est invisible. On ne va pas le détecter directement. En revanche, le trou noir a une manière bien à lui de faire à la fois briller et bouger la matière qu'il y a autour, c'est à dire les étoiles et le gaz. Il les fait briller d'une certaine façon.» Jean-Pierre Luminet a d'ailleurs été le premier à simuler numériquement un trou noir en 1979.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.