Aller au contenu principal
James Ivory, un Américain "so British"…

James Ivory, un Américain "so British"…

Le plus britannique des réalisateurs américains, James Ivory, fête ses 90 ans ce 7 juin. Avec 32 films en 58 ans de carrière, le réalisateur a su, comme personne, brosser le portrait des carcans sociétaux de l'aristocratie edwardienne. Retour en images sur sa filmographie.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 06.06.2018 - Mis à jour le 06.06.2018

James Ivory, un Américain "so British"…

Le plus britannique des réalisateurs américains, James Ivory, fête ses 90 ans ce 7 juin. Avec 32 films en 58 ans de carrière, le réalisateur a su, comme personne, brosser le portrait des carcans sociétaux de l'aristocratie edwardienne. Retour en images sur sa filmographie.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 06.06.2018 - Mis à jour le 06.06.2018
Cannes : "La coupe d'or" de James Ivory - 2000 - 02:21 - vidéo
 
Cannes : "La coupe d'or" de James Ivory - 2000 - 02:21 - vidéo

Le plus britannique des réalisateurs américains, James Ivory, fête ses 90 ans le 7 juin 2018. Avec 32 films en 58 ans de carrière, le réalisateur a su, comme personne, brosser le portrait des carcans sociétaux de l'Angleterre edwardienne. Retour en images sur sa filmographie "so british".

James Ivory voit le jour le 7 juin 1928 à Berkeley aux Etats-Unis. S'il commence sa carrière de cinéaste avec des courts métrages et des documentaires, il tourne son premier long métrages en 1963, avec The Householder, tourné en Inde où il vivra quelques années. Il partage ensuite sa vie entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, un pays qui va profondément marquer son œuvre. Il faut attendre les années 80 pour que James Ivory rencontre le succès auprès d'un plus large public avec des films adaptés de romans de Edward Morgan Forster qui dépeignent la vie de l'aristocratie edwardienne  (fin du XIXe siècle - début du XXe siècle).

C'est Chambre avec vue, une étude de caractères sur les mésalliances dues aux conventions sociales, qui lui apporte son premier succès international. Il est couronné par trois Oscars, dont celui du meilleur scénario, et marque la première collaboration entre Ivory et l'une de ses actrices fétiches, Helena Bonham Carter. En 1985, dans une interview pour RFI, Denholm Elliott, qui joue le rôle de Mr. Emerson, évoque le film et son travail avec le réalisateur.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.