Aller au contenu principal
"It's not unusual", le tube qui lança la carrière de Tom Jones

"It's not unusual", le tube qui lança la carrière de Tom Jones

Tom Jones était en concert unique, ce 8 septembre, au Grand Rex à Paris. Ce crooner "pop" des années 1960 n'a jamais cessé de chanter et séduit encore les jeunes générations. Sortie en 1965, sa première chanson est devenu un tube "interplanétaire"… Vous en souvenez-vous ?

Par Florence Dartois - Publié le 07.09.2021 - Mis à jour le 07.09.2021

"It's not unusual", le tube qui lança la carrière de Tom Jones

Tom Jones était en concert unique, ce 8 septembre, au Grand Rex à Paris. Ce crooner "pop" des années 1960 n'a jamais cessé de chanter et séduit encore les jeunes générations. Sortie en 1965, sa première chanson est devenu un tube "interplanétaire"… Vous en souvenez-vous ?

Par Florence Dartois - Publié le 07.09.2021 - Mis à jour le 07.09.2021
Tom Jones "It's not unusual" - 1966 - 01:58 - vidéo
 
Tom Jones "It's not unusual" - 1966 - 01:58 - vidéo

De It’s Not Unusual à sex bomb ou encore If I Only Knew, durant les 50 dernières années Tom Jones a su cultiver son talent de crooner pop. Sa carrière débute en 1965 avec sa première chanson qui deviendra son premier tube,  It's not unusual.  Au cours des 10 années suivantes, il enchaînera les succès : What’s New Pussycat, Thunderball (la chanson du film Opération Tonnerre de la saga des James Bond), Delilah… A l'époque, personne ne reste insensible à sa voix chaude et puissante mise au service d'un répertoire pop, acidulé  et funk. Son style vestimentaire branché pour l'époque met parfaitement en valeur son sex-appeal, d'ailleurs l'artiste est connu pour déclencher l'hystérie de ses fans. L'archive que nous vous proposons en tête d'article date de 1966, année au cours de laquelle Tom Jones allait recevoir le Grammy Award du meilleur nouvel artiste. 


It's not unusual, un tube qui n'était pas pour lui



En France, son succès est aussi grand que de l'autre côté de la Manche. Le 30 juillet 1966, la première chaîne de l'ORTF lui consacre même une émission spéciale. Au sommet de sa célébrité, Tom Jones propose ses plus belles chansons aux téléspectateurs français et bien entendu, It's not unusual, est au programme. Ce titre écrit par Les Reed et Gordon Mills est sorti le 22 janvier 1965 au Royaume-Uni. Pour la petite histoire, la chanson avait été écrite pour la chanteuse Sandie Shaw. Tom Jones avait été chargé de lui enregistrer une version démo mais après l'avoir écoutée,  impressionnée par la voix et le peps de Jones, elle aurait refusé de l'enregistrer pour la lui offrir. La chanson devient rapidement numéro un des charts au Royaume-Uni  et numéro 3 aux Etats-Unis dès le mois de mars. Au fil des années,  It's not unusual  deviendra un véritable standard mais sa popularité est relancée dans les années 1990, aux États-Unis, par son utilisation dans la série télévisée Le Prince de Bel-Air.


Des Martiens à la rescousse de Tom Jones


Dans les années 1970 et 1980, Tom Jones, toujours populaire chez les Anglo-saxons disparaît un peu des programmations européennes mais il va faire son grand retour grâce la magie du cinéma avec un film inclassable, Mars attacks, de Tim Burton. Lorsqu'elle sort  en 1997, cette parodie corrosive de science-fiction racontant l'invasion de la Terre par des Martiens teigneux, remporte un gros succès en Europe. It's not unusual figure en bonne place dans la bande originale et revêt une importance capitale dans le dénouement du film. De nouvelles générations découvrent alors le talent de Tom Jones qui joue d'ailleurs son propre rôle dans le film.

Un papy de la pop toujours au top


La chanson rythmée cartonne. La carrière de Tom Jones redécolle dans le monde entier, notamment avec son titre Sex bomb. Sa popularité et telle qu'en 1999, à l'occasion de la préparation de son nouvel album, le Journal de 20 heures de France 2 consacre un long portrait à ce Gallois naît en 1940 et toujours au fait des dernières tendances musicales. Et pour le prouver, celui que l'on surnomme "The Voice" débute cette interview avec une magnifique interprétation a capella du tube de Prince, Kiss. Après plusieurs années passées à Las Vegas, le crooner retourne en studio à Londres. L'idole des sixties est toujours là et compte bien le faire savoir : "C'est une voix forte, mais c'est aussi une voix passionnée", précise-t-il fièrement d'emblée. Son nouvel album est entièrement composé de duos chantés avec la jeune génération, une manière pour lui de transmettre sa passion : "Ça fait longtemps que je suis dans le métier, beaucoup de jeunes voulaient chanter avec moi. C'est très agréable, c'est très flatteur de savoir que tout ce que j'ai fait dans ma vie au niveau artistique a influencé beaucoup de jeunes musiciens." Des titres des années 1970-1980, toujours repris en chœur par les nouvelles générations, quel plus bel hommage pour le "Happy papy de la pop" conclut le journaliste.

Portrait de Tom Jones
1999 - 02:25 - vidéo

Les derniers albums de l’artiste aux 78 printemps l'ont encore propulsé en tête des Hits tels : Long Lost Suitcase, Spirit In The Room et Parise & Blame. La reconnaissance est unanime, tant de la part des critiques que du public, que ce soit pour son travail en studio ou ses prestations live. Tom Jones a vendu plus de 100 millions de disques. Élu artiste du millénaire par le magazine Rock & Folk en 1999, il a également été fait officier de l'ordre de l'Empire britannique en 1998 par la reine Élisabeth II pour services rendus à la musique, puis anobli en 2005. Une pointure à retrouver ce 8 septembre 2021 au Grand Rex pour un concert qui devrait réjouir ses nombreux fans.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.