Aller au contenu principal
Il y a 40 ans, la fin du mythe Romy Schneider

Il y a 40 ans, la fin du mythe Romy Schneider

C’était il y a 40 ans. Le 29 mai 1982, Romy Schneider mourait à Paris à l’âge de 43 ans. Pendant toute sa carrière, l’actrice a tourné avec les plus grands réalisateurs, d’Alain Cavalier à Claude Sautet en passant par Bertrand Tavernier ou Costa Gavras.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 25.05.2022 - Mis à jour le 27.05.2022
il y a 40 ans, la fin du mythe Romy Schneider - 2022 - 02:33 - vidéo
 

Il y a 40 ans, le 29 mai 1982, la journaliste Christine Ockrent annonçait en ces termes la mort de Romy Schneider : « Elle avait pour elle le talent, la beauté. Et à 43 ans, cette forme de maturité alourdie par le malheur. » Romy Schneider, un véritable mythe : une actrice qui a tourné avec les plus grands réalisateurs. Comme Alain Cavalier, qui disait en 1962 « qu'elle [avait] une forme de génie ».

Ou Claude Sautet, qui évoquait l'actrice en 1978 : « Romy, je la connais bien. C’est quelqu’un de très généreux, spontané, absolu. » Le réalisateur Luchino Visconti fut l'un de ses mentors. Avant de la faire jouer au cinéma, le metteur en scène italien lui donna sa chance au théâtre, Dommage qu’elle soit une putain, oeuvre sulfureuse, fut la première pièce de l’actrice. « Tout ce que je sais faire, racontait-elle en 1962, c’est grâce à Visconti. Ce qu’il m’a appris sur scène, au théâtre. C’est le plus difficile, mais la meilleure école. »

Après Luchino Visconti, Claude Sautet fut un autre mentor. Non seulement son réalisateur fétiche, mais également son ami. Ensemble, ils tourneront cinq films, dont Une histoire simple en 1978. Dans ce film, Romy Schneider joue le rôle d’une femme libre. Une performance qui lui vaut le César de la meilleure actrice en 1979. La même année, elle tourne avec un autre réalisateur de renom et lui aussi exigeant, Costa Gavras, pour le film Clair de femme. En 1981, le réalisateur de Z évoquait en ces termes l'actrice : « C’est une personnalité assez complexe, renfermée, tout en étant très ouverte. Un personnage très déchiré quelque part… »

Autre réalisateur avec qui Romy Schneider a tourné, Bertrand Tavernier. C’était en 1980, avec le film d’anticipation La mort en direct. Le cinéaste n’hésitait pas à comparer l’actrice à un célèbre compositeur italien : « Je pense que c’est l’actrice la plus émotionnelle que je connaisse, la plus vibrante. Pour moi, c’est du Verdi dans le film. C’est beau, c’est du grand lyrisme ! Et une actrice lyrique, c’est assez rare. Et elle peut aller très loin Romy, avec une générosité extraordinaire. »

Deux ans plus tard, en 1982, Romy Schneider mourait à l’âge de 43 ans. En presque 30 ans de carrière, elle a joué au total dans plus de 60 films.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.