Aller au contenu principal
"Il n'y a pas d'ambiguïté possible entre une balle réelle et une balle à blanc"

"Il n'y a pas d'ambiguïté possible entre une balle réelle et une balle à blanc"

L'acteur Alec Baldwin a tué par balle, vraisemblablement par accident, la directrice de la photographie et blessé le réalisateur du western qu'il était en train de tourner. L'arme utilisée devait être chargée à blanc. Explication des différences entre les types de munitions avec l'armée.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.10.2021
Munitions à blanc ou réelles, la procédure - 2008 - 01:18 - vidéo
 

L'acteur Alec Baldwin a tué par balle, vraisemblablement par accident, la directrice de la photographie Halyna Hutchins et blessé le réalisateur du western Joel Souza qu'il était en train de tourner dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique. D'après le Hollywood Reporter, citant un porte-parole de la production, il s'agit d'un "accident" impliquant un accessoire devant être chargé à blanc. Les services du shérif ont également indiqué que l'incident semble lié à une arme servant d'accessoire sur le tournage.

L'enquête devra déterminer les circonstances exactes du drame.

Comme on le voit dans l'archive en tête de cet article, l'armée française fait régulièrement usage d'armes chargées à blanc pour ses exercices, et même dans des environnements urbains. Les militaires interrogés s'exprimaient après la fusillade de Carcassonne survenue en 2008 où lors d'une démonstration publique, plusieurs personnes avaient été blessées après une rafale d'un fusil chargé à balles réelles. Dix-sept personnes, dont cinq enfants, avaient été touchées.

Les règlements militaires ne laissent aucun doute quant à la procédure à suivre en matière de munitions. "Au premier régiment de génie près de Strasbourg, l'entrepôt à munitions est l'endroit le mieux gardé du camp", explique le commentaire du journaliste. Il poursuit en précisant que les types de balles sont conservées dans des entrepôts séparés. Et on voit à l'image les balles réelles et celles à blanc, ces dernières étant blanches à leur sommet. L'adjudant Dominique Chauveau explique que confondre les deux munitions est très difficile. Le Lieutenant-Colonel Pierre-Yves Guichard, lui, est plus catégorique : "Il n'y a pas tellement d'ambiguïté possible entre une balle réelle et une balle à blanc".

"Négligence"

En mars 1993, l'acteur Brandon Lee avait été tué sur le tournage du film The Crow après avoir été blessé au ventre par balle. L'arme utilisée pour tirer durant une scène sur le fils de la star des arts martiaux Bruce Lee, alors âgé de 27 ans, était censée ne contenir que des balles à blanc. Mais l'autopsie a révélé qu'il avait été touché par un projectile de calibre .44 resté bloqué dans le canon et délogé par la détonation de la cartouche à blanc. Le procureur chargé de l'enquête avait conclu à la "négligence".

Shannon Lee, la soeur de Brandon Lee, a exprimé vendredi son soutien aux victimes du drame survenu sur le tournage du film avec Alec Baldwin, à leur proches et à "toutes les personnes impliquées dans l'incident". Elle a ajouté sur Twitter que "personne ne devrait jamais être tué par une arme sur le tournage d'un film".

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.