Aller au contenu principal
Hommage à Jean-Paul Belmondo : les secrets des Invalides

Hommage à Jean-Paul Belmondo : les secrets des Invalides

Un hommage national était rendu jeudi à l'acteur au cours d'une cérémonie dans le cadre très solennel des Invalides à Paris.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.09.2021

Hommage à Jean-Paul Belmondo : les secrets des Invalides

Un hommage national était rendu jeudi à l'acteur au cours d'une cérémonie dans le cadre très solennel des Invalides à Paris.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.09.2021
Les secrets des Invalides - 2016 - 03:25 - vidéo
 
Les secrets des Invalides - 2016 - 03:25 - vidéo

Jeudi après-midi 9 septembre, un hommage national a été rendu aux Invalides à Jean-Paul Belmondo, décédé lundi 6 septembre à l'âge de 88 ans. Un millier de personnes devaient assister à la cérémonie en présence du président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, la famille de Jean-Paul Belmondo, ses proches, des membres du gouvernement et des représentants des mondes de la culture et du sport. Le chef de l'Etat devait prononcer l'éloge funèbre avant une minute de silence et la Marseillaise.

La cérémonie a été retransmise sur des écrans géants installés sur l'esplanade des Invalides. Puis le public devait pouvoir se recueillir devant le cercueil de l'acteur installé dans l'immense cour. Habituellement, la cour des Invalides n'est pas ouverte au public à l'issue des hommages nationaux mais elle l'avait été exceptionnellement après le décès de l'ancien président Jacques Chirac, mort le 26 septembre 2019 à 86 ans, et des milliers de personnes s'étaient recueillies sur son cercueil.

L'Hôtel des Invalides est l'un des bâtiments les plus visités de Paris, comme le rappelle notre archive en tête de cet article. Ce lieu que l'on doit à Louis XIV a été construit en 1670 mais c'est Napoléon, et son tombeau, qui concentrent toutes les attentions.

Cérémonie codifiée

L'hommage national aux Invalides est décidé par le président de la République avec l'accord de la famille du défunt. Cet honneur était auparavant essentiellement réservé aux militaires et à quelques civils ayant eu "un passé de résistant ou un haut grade dans la Légion d'Honneur", comme Jacques Chaban-Delmas, l'Abbé Pierre ou Stéphane Hessel.

Etant organisée dans un lieu militaire, la cérémonie est codifiée. Traditionnellement, elle s'ouvre par la Marseillaise avec l'entrée dans la cour du cercueil recouvert du drapeau français et parfois d'un signe distinctif de la personne honorée. L'éloge funèbre est suivi d'une minute de silence et de la Marseillaise.

Parmi les personnalités civiles honorées aux Invalides, figurent Jacques-Yves Cousteau en 1997 ou Pierre Schoendoerffer en 2012, ainsi que les politiques Philippe Seguin (2010), Pierre Mauroy (2013), Charles Pasqua (2015), Michel Rocard (2016)... Depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron a déjà présidé aux Invalides onze cérémonies en hommage à Simone Veil (2017), Jean d'Ormesson (2017), Claude Lanzmann (2018) Charles Aznavour (2018), Arnaud Beltrame (2018), Jean Daniel (2020) ou Daniel Cordier (2020), ainsi qu'aux soldats morts au Mali en 2019. 

Jean-Paul Belmondo en 1960 et 2011. Crédits : INA / JUSTINE BABUT / JEAN-CLAUDE MALLINJOD / AFP / VALERY HACHE AFP
Jean-Paul Belmondo en 1960 et 2011. Crédits : INA / JUSTINE BABUT / JEAN-CLAUDE MALLINJOD / AFP / VALERY HACHE AFP

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.