Aller au contenu principal
Plongée dans la vie des tagueurs du Paris des années 90

Plongée dans la vie des tagueurs du Paris des années 90

L'exposition CAPITALE(S) met l'art urbain à l'honneur à l'Hôtel de ville de Paris jusqu'au 11 février 2023. Voici à quoi ressemblaient le graffiti et le rap parisien au tout début des années 90.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.11.2022
Rap et Tag - 1990 - 14:01 - vidéo
 

Ce reportage, «Rap et tag», est connu dans les archives du graffiti parisien. Notamment parce qu'on y voit André, tout jeune, taguer Paris comme si la ville était à lui, parce qu'on y voit BANDO - une légende - et entend le groupe NTM à ses débuts, parce qu'on y voit aussi MOD 2 réaliser une fresque très célèbre à l'université Paris 8 à Saint-Denis, ou aussi parce que JON - devenu JonOne - y prononce une phrase pleine de promesse, qui résume à elle seule le sujet et l'avenir du mouvement : 

«On est pas respectés, on doit conserver ce que l'on fait, parce que peut-être dans 50 ou 100 ans, quand ils regarderont en arrière, ils réaliseront qu'on était un groupe intelligent d'artistes et qu'on en a bavé.»

Ce reportage a été diffusé dans l'émission «Envoyé spécial» de France 2 le 19 avril 1990. En présentation de ce sujet, le présentateur de l'émission Paul Nahon avait cité une phrase d'André Malraux : «Donnez leur un mur, ils ne créeront pas de chef d'oeuvre mais un style.»

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.